December 22, 2011

De la prison pour avoir partager une copie de travail

Peut-on considerer la condamnation de cet homme de 49ans a un (01) an de prison, comme une decision benefique pour la societe?

De quoi parle-t-on?
A lire egalement sur le DailyMail, sur TorrentNews, sur Numerama
L'histoire remonte a 2009, fin Avril, le film X-Men Origins: Wolverine sortira dans tous les cinemas du monde. Il s'agit la d'un veritable blockbuster, s'appuyant sur la franchise des super-heros Marvel: X-Men, qui n'en finissent plus d'etre adapte a tout type de medias, dont 5 films en 10 ans.
Seulement voila, le film a ete mis a disposition sur des sites de streaming et de Peer-to-peer bien avant la date de sortie officielle, Hugh Jackman (la tete d'affiche du film) aura alors cette phrase:
"It's a serious crime and there's no doubt it's very disappointing – I was heartbroken by it"
"C'est un crime serieux, et il n'y a pas de doute, c'est tres decevant - J'ai ete tres afflige"
Le FBI a meme ete appele a la rescousse pour enqueter.
Deux ans plus tard, le film a fini sa carriere dans les salles (USD 373 millions, pour USD 150 millions de production), et est desormais accessible a l'achat pour USD10. Affuble d'une note de 37% sur rottentomatoes.com, on peut dire que c'est de l'histoire ancienne.

Cependant, un homme a ete condamner a un an de prison ferme

Il n’y a pas mort d’homme
Le prevenu, un homme de 49 ans, recidiviste des faits a plaider coupable d'avoir charger sur le reseau une copie de travail du film. Il y a donc recidive et premeditation. Ce n'est pas une action de chargement par erreur, il s'agit bien la d'une action consciente et maitriser:

  • recuperer une copie de travail du film, certainement conserver dans les serveurs de l'entreprise de post-production
  • convertir cette copie de travail pour la rendre compatible
  • charger la video sur le reseau
  • partager le lien autour de soi, en faire la promotion
Meme si cela parait tres evident a chacun de s'enregistrer avec sa webcam pour ensuite mettre la video sur youtube, la il s'agit d'une toute autre paire de manches.

En France, il s'agirait la d'un delit de contrefacon. La peine maximal demande etait de USD250,000 et 3 ans de prison ferme. Au final outre une amende (information non disponible, mais on s'en doute) se sera un an de prison.

C'est la que je n'arrive pas a etre en accord avec un tel jugement.
J'ai toujours eu dans l'idee qu'une peine de prison devait etre limiter a une certaine categorie de crimes, en particulier le danger humain que le coupable represente pour la societe. Dans ce cas, j'ai du mal a voir ou et comment existe le danger pour la societe civile? Ici il n'y a pas mort d'homme (C Jack Lang), et meme il n'y a pas de degats humain direct dans le partage d'un film!

December 12, 2011

Emissions de Geek, mais libre!!

[MaJ] Ajout de Do You Hack Me? a la liste

Selection d'emissions de radios et une webTV consacre principalement aux actualites du libre, du copyleft, creative commons, et du Hack...
  • [Revue de Presse Hebdomadaire] Via le site dogmazic.net, sous license Art Libre: la revue de presse hebdomadaire de l'APRIL
    Chaque semaine une selection des actualites autours du logiciel libre et de sa communaute. Egalement disponible ICI
  • [Magazine Hebdomadaire] La radio et web-radio Divergence FM, programme l'emission divergence numerique. Cette emission reprends chaque semaine pendant 1:30 des actualites du logiciel libre en prenant le temps de la decortiquer
  • [Magazine Hebdomadaire] OxyRadio est egalement une web-radio (et radio FM) qui propose une emission d'actualite sur les technologies de l'internet et de l'informatique, tout en restant dans un esprit libre: les Enfants du Web
  • [Magazine Mensuel] Sur Radio Libertaire, une fois par mois l'emission Symbiose parle de culture libre
  • [Magazine Mensuel] Do You Hack Me? sur Radio Libertaire
La plupart du temps, avec un minimum de bidouille, il est possible de collecter l'ensemble de ces flux d'emission en abonnement, pour en profiter en podcast, cela demande parfois un peu de technique, mais rien de bien mechant.

December 8, 2011

That awkward moment

Revenir sur Facebook apres s'etre completement désinscrit,
c'est comme se reassoir juste apres s'etre leve de sa chaise.
Personne n'y fait attention, mais on se sent tout de meme gene

October 30, 2011

ACTA decouvrir et comprendre pour agir

À l'occasion du Free Culture Forum à Barcelone, La Quadrature du Net publie trois films pour informer les citoyens et les inciter à se mobiliser contre ACTA, l'accord commercial anti-contrefaçon. ACTA est un danger pour les libertés fondamentales des utilisateurs d'Internet, ainsi que pour la libre concurrence et la compétitivité des entreprises de l'Internet. Le Parlement européen décidera bientôt s'il donne son consentement à ACTA, ou s'il le rejette une fois pour toutes. Tout citoyen peut aider à contrer ACTA en diffusant cette vidéo sur Internet, en incitant ses concitoyens à agir et en contactant ses élus. Renseignez-vous sur ce dangereux accord sur leur site. Vous pouvez également partager cette vidéo sur YouTube et sur Dailymotion Vous pouvez également partager cette vidéo sur YouTube et sur Dailymotion Vous pouvez également partager cette vidéo sur YouTube et sur Dailymotion

Source

September 30, 2011

Pour comprendre le mecanisme de dette publique quand on est pas economistes

Selection de videos didactique pour expliquer le mecanisme de la dette. La dette privee, mais aussi la dette publique. La video simple a comprendre:

 


La version un peu plus ardue, mais neanmoins comprehensible

 


 Le documentaire en 1h de Paul Grignon, une reference:

 
L'Argent Dette - La révision (2010 Paul Grignon FR intégral) from Bankster on Vimeo.

De maniere generale, je recommande de voir les 9 videos disponibles de Bankster, ce n'est pas du temps de perdue

September 18, 2011

Le journaliste autodidacte

Les metiers qui voient leurs activitees fortement evoluer avec la percee d'Internet au sein de la population, sont les metiers du journalisme. Je n'en suis pas un personellement, mais je constate qu'ils adorent s'eppandres sur leurs petites miseres. Et comme ils ont acces aux antennes, il est facile de les retrouver un peu partout, voici la selection que je me suis fait:

Entre bureau des pleures et conseils pratique pour rester un journaliste objectif et independant, vous devriez pouvoir trouver votre bonheur.

August 14, 2011

Ca Va Mieux en le Disant #3 - Les nouveaux défis de l'éducation

Troisieme episode, apres une longue pose de plus de 6 mois: “Ca Va Mieux en le Disant”, le magazine de lecture des blogs, des pure players ou des sites specialises
Une seul et unique lecture pour cette troisieme emission. Une lecture pour aborder l'avenir de l'Homme, mais surtout le Nouveau Monde et ces nouvelles idees

"La science, c'est ce que le père enseigne à son fils. La technologie, c'est ce que le fils enseigne à son papa"

Cette citation est de Michel Serres, philosophe et académicien français
La lecture qui va suivre est également de lui, c'est le discours qu'il a tenu le 1er mars 2011 lors de la Séance solennelle de l'Institue de France, et intitule Les nouveaux défis de l'éducation

CVMD #3 - Les nouveaux défis de l'éducation by WilnocK

  • Pour en savoir plus sur Michel Serres

Le 11 décembre 2007, à l'occasion des 40 ans de l'INRIA, Michel Serres a donné une conférence sur la révolution culturelle et cognitive engendrée par les nouvelles technologies. Le célèbre académicien y explicite comment la révolution informatique change notre rapport au monde. Tout comme avant elle, l'écriture, puis l'imprimerie, ont profondément transformé nos modes de vie. Une conséquence inévitable de toute révolution. Le philosophe donne rapidement le ton et invite son auditoire à prendre conscience de la révolution cognitive générée par la révolution de l'information. Pour lui, les nouvelles technologies ont poussé l'homme à externaliser sa mémoire. Il nous faudra donc être inventifs, intelligents, transparents pour être des acteurs de cette nouvelle période de l'Histoire.




[MaJ] De meme, l'interview de Michel Serres sur Liberation

Les extraits musicaux utilise sont:

     

July 31, 2011

Un systeme de Copyright pour le 21ieme Siecle

If you miss the last 15 years of the Copyright Wars, if you don't understand some expression made in Lessig such as: "be Read/Write, not Read/Only", if you want to get the purpose of why Copyright is not about creativity, but also to get all the historical details & explanations of what copyright is important for, and how it shall expand his range of action for the 21st Century.

July 12, 2011

Apres HBGary, au tour de Booz Allen Hamilton

Depuis quelques minutes, l'un des compts Twitter d'#AntiSec vient de mettre a disposition les boites Mails de Booz Allen Hamilton.

Apres HBGary, il s'agit donc de la deuxieme boite mail d'une entreprise en strategie et de conseil en securite qui explose sur les reseaux.
Avec le depouillement des mails d'HBGary, plusieurs petites histoires normalement tenu a l'ecart des medias avaient fais l'objet d'analyse et d'etudes.

Par exemple, la compromision d'une entreprise Francaise, specialiste en technologies de filtrage de l'Internet: Qosmos.
- Partie 1: la denegation, avec la video meme.
- Partie 2: la documentation, les Shadoks y sont d'origine

Mais aussi la mise a jour d'une strategie politique d'information et de pilotage de la communication de masse via les reseaux sociaux: creations de faux profils actifs, reprise d'articles et de videos...

Bref, Booz Allen Hamilton etait elle aussi dans le processus d'appel d'offre de cette solution de desinformation via les reseaux sociaux. Il est donc fort a parier que parmis ces 90,000 mails, s'y trouve 2-3 communications interessantes...

July 10, 2011

Participation dans l'emission Newstalk

Merci a Lemeb de m'avoir invite dans son emission le Newstalk, comme toutes emission ce n'est pas toujours tres regulier mais les contenues y sont souvent interessant, et le ton tres dynamique.
Dans cette episode #9, il a surtout ete question d'expatriation: les préparatifs, l’adaptation au nouveau pays, les liens avec le pays d’origine, du rôle de la langue...

L'emission n'est pas disponible en streaming web, car les serveurs de podradio en prendrais un coup. Vous trouverez donc un lien de telechargement: ICI, et pour les 'pommes': iTunes

July 8, 2011

Reprise de l'article: "Op SafeKids : Anonymous aide Facebook à démanteler un vaste réseau pédophile"

Il s'agit d'un article publie prealablement sur Reflets.info par Fabrice Epelboin
Je le reprends en l'etat, en enlevant juste les illustrations, pour ne pas faire de hotlink sur les serveurs de Reflets.info
[MaJ2]: A lire egalement sur Reflets.info

[MaJ1]: En complement pour bien comprendre le cadre qui entoure cet article et toute cette operation, je recommande egalement d'autres references:
Sur le site de Korben, les commentaires sont comme souvent tres important
Sur Reflets.info egalement, la encore les commentaires en dessous de l'article sont a lire

================================================================


Facebook, qui de son coté travaille avec le National Center for Missing and Exploited Children sur l’affaire, démantèle en ce moment, suite à une enquête lancée par Anonymous, un gigantesque réseau pédophile qui avait un temps pensé s’installer sur le plus gros réseau social de la planète.

S’implanter dans les terres d’un service qui fait de vos données personnelles un commerce était à n’en pas douter une erreur fatidique pour les trafiquants d’êtres humains, une erreur qui va leur couter très cher. On imagine que les services de lutte contre la pédophilie américains s’en donnent à cœur joie et voient leurs enquêtes progresser à pas de géant : des milliers de photos d’enfants, de profils d’adultes, des photos pédopornographiques partagées mettant en lumière un vaste réseau international…

L’opération SafeKids d’Anonymous, commencée le 27 juin, s’est déclenchée suite à la découverte par un membre d’un profil mettant en scène un adulte proposant des photos clairement d’ordre pédophile. Elle a rapidement rassemblé plus d’un millier de membres sur la page Facebook de l’opération, et donné lieu à un communiqué.

Fréquemment en contact avec Anonymous, inscrit dans le milieu et la « philosophie hacker », et possédants déjà une ample connaissance de la problématique pédophile sur internet, Reflets.info a été contacté par des opérateurs de Op SafeKids afin d’alerter Facebook de l’ampleur du désastre et de leur demander d’assister Anonymous dans ce qui ressemble à l’un des plus vastes coup de filet jamais mené contre le trafic d’enfants. C’est une véritable enquête collaborative qui a été lancée par Anonymous afin de débusquer ce qui ne semblait au départ être qu’un réseau d’une centaine de profils, et qui s’est révélé bien plus vaste. Infiltration, harcèlement, dénonciation, différentes stratégies ont été utilisées pour démanteler un réseau pédophile international, confortablement installé sur Facebook, depuis à priori peu de temps.

Pas d’attaque DDOS, pas de communiqué tapageur destiné à déclencher l’hystérie des média, l’opération menée depuis plus d’une semaine par Anonymous, à laquelle participe Facebook depuis la fin de la semaine dernière, se distingue de ce à quoi le groupe nous avait habitué jusqu’ici. Soutien et participation active de mères de famille qui ont rejoint Anonymous à cette occasion, de victimes de maltraitance enfantine qui ont répondu à l’appel et alliance tacite avec différents groupes gays présents sur Facebook : c’est visiblement le soucis de l’efficacité dans la lutte contre la maltraitance enfantine qui a primé sur tout le reste, en particulier la tentation de faire du buzz et d’alerter la presse.

Au cours d’un échange avec l’un des administrateurs de la page Op SafeKids, quelques jours après le début de l’opération, il fut convenu qu’il serait raisonnable d’alerter les autorités, en l’occurrence Facebook. Cela permis non pas le démarrage d’une enquête – elle était déjà en cours chez Facebook – mais d’une coordination des ressources dédiées à l’enquête par Facebook et les autorités Américaines, modestes par rapport aux forces qu’Anonymous a entrainé dans ce combat, et qui jusqu’ici tâtonnaient. Une fois Facebook alerté de l’enquête collaborative d’Anonymous, le rythme des désactivations de profils s’est emballé et a permis aux autorités de frapper vite et fort. Le tout aura été d’une efficacité redoutable : les profils découverts par Anonymous sont désormais mis hors ligne dans la minute, et l’enquête progresse à pas de géant.

A ce stade de l’enquête d’Anonymous et selon les informations que des éléments du groupe nous ont fait parvenir au fur et à mesure de leurs investigations, il est possible d’avancer que les profils « marchandise » (des enfants de 4 à 10 ans environ) semblent provenir de Turquie, de Thaïlande et d’Indonésie, mais certains « catalogues » débusqués plus récemment mettent en scène des enfants « caucasiens », à peine plus âgés, sans qu’il soit possible de déterminer avec plus de précision leur origine, les « fans-clients », eux, seraient plutôt originaires du moyen orient et d’Europe.

Au milieu de ces profils « catalogue » exposant des enfants comme dans un rayon de supermarché, et clairement distinct des profils « fans » de ce que l’on imagine être des prospects, se trouve également une autre catégorie de profils : de véritables prédateurs dont l’objectif, pour certains cas qui nous ont été rapporté, est très clairement d’attirer dans leurs filets de très jeunes homosexuels.

C’est après avoir confronté un « profil pédophile » de ce type, au centre de ce premier réseau, un homme d’une soixantaine d’année originaire d’Allemagne parlant aussi bien le Thaïlandais que l’Anglais, puis après avoir infiltré son réseau d’ « amis » qu’Anonymous a démantelé un premier « catalogue », avant de tomber sur un réseau bien plus vaste. Celui-ci a, à son tour, été infiltré et harcelé par Anonymous, il est en cours de démantèlement.

Aller sur Facebook aura été une erreur fatale pour ce qui ressemble ni plus ni moins à une tentative d’utiliser Facebook pour faire de l’eCommerce avec des gosses comme produits. Nul doute que ce genre de commerce à grande échelle existait avant Facebook et avant internet, comme en témoigne cette enquête parue en Allemagne il y a deux mois, passé totalement sous silence en France, mais il faut croire qu’il était plus discret. Il va désormais voir fondre sur lui les légions d’Anonymous et une cohorte d’agents du FBI. Fail.

Pour Anonymous, ainsi que pour Facebook, c’est un « Epic Win ». En une semaine et à eux deux, ils auront fait faire plus de progrès à la lutte contre la maltraitance enfantine que bien des associations de protection de l’enfance ne l’ont fait ces dix dernières années.

C’est également un camouflet pour la loi Loppsi qui, pour lutter contre la pédophilie, propose tout bêtement de la rendre invisible, en sortant l’arme de la censure d’internet.

Dormez, braves gens, tout va bien. Le nuage de Thernobyl ? Il s’est arrêté aux frontières. Ferry ? Ta gueule.

L’opération des Anonymous continue à ce jour et n’est pas prête de s’arrêter. Limitée à Facebook pour l’instant, elle devrait s’étendre rapidement à tout internet et certainement au delà. L’extrême efficacité de la collaboration entre Facebook et Anonymous devrait certainement amener beaucoup de monde à aller au delà de la propagande et des préjugés qui entourent le concept d’Anonymous, et repenser son utilité dans le monde d’aujourd’hui et la place qu’un tel mouvement social est appelé à tenir dans le monde de demain. Après avoir aidé à faire tomber deux dictateurs, Anonymous a sans doute sauvé Facebook – sans qui la mise à pied desdits dictateurs n’aurait sans doute pas été possible. Un geste avant tout motivé par le soucis de la protection de l’enfance plus que par une quelconque reconnaissance envers Facebook, le réseau social ayant eu jusqu’ici une attitude plus que circonspecte face au phénomène Anonymous.

Une semaine à peine après le lancement d’un réseau concurrent par Google, Facebook doit désormais à Anonymous une fière chandelle, le plus gros réseau social de la planète, avec plus d’un demi milliard de membres, vient de crowdsourcer (gratuitement) une tâche de police essentielle, celle de la sécurité des enfants face aux pédophiles sur son propre réseau. Mais il a aussi et surtout contribué de façon décisive au démantèlement d’un trafic international d’enfants d’une envergure considérable.

Anonymous mettra très probablement en place des dispositifs d’aide aux victimes, leur permettant de requérir l’attention d’Anonymous à l’instant où ils sont victimes de harcèlement en ligne. Il est permis de penser que nous somme à la veille de trouver une solution à la pédophilie sur internet, qui non seulement en fasse un lieu plus sécure pour les enfants, mais qui contribue de façon significative à lutter – dans le vrai monde – contre la maltraitance enfantine.

Cet article n’est pas illustré de photos, il est hors de question de mettre plus en danger ces enfants qu’il ne le sont déjà, encore moins question de publier, même brouillées, des photos pornographiques mettant en scène des petits garçon et des petites filles, et il est absolument inutile de nous en demander pour illustrer des articles de presse. L’idée qu’une mère de famille découvre dans nos pages ou par notre intermédiaire la photo d’un enfant disparu nous est rigoureusement intolérable. Soyez assuré que les autorités font leur travail, et à titre personnel, pour avoir étudié la question, je peux vous garantir que le américains sont certainement ce qui se fait de plus efficace en la matière. Si vous souhaitez en savoir d’avantage sur ce commerce ignoble et sa dimension internet, je vous recommande la lecture de cette étude réalisée avec Wikileaks en 2009.

================================================================

[ajout d'un commentaire personel]

On peut tres bien reprocher a l'Operation le cote Justice Populaire, qui associe denonciation, chasse a l'homme, justice des foule, mais pas justice de droit. C'est a mon sens la principale remarque que l'on peut faire sur cette action des Anonymous. Recemment, un autre fait tres similaire c'est egalement passe au Canada: un chauffeur de bus a fait les frais de Youtube, de meme a Vancouver, lors de recent evenements sportifs. Ce phenomene de denonciation par Internet, de societe de "sousveillance", copwatch, va certainement de plus en plus se developper, tout comme l'avais precedement fait en 2000 un tabloid anglais. Dans la phase de re-apprentissage de vie en societe que nous sommes en train de traverser avec la democratisation d'Internet. Tout le monde est a peut-pres conscient de la redecouverte de l'ecriture et des joies de la publication, il est donc desormais une autre etape de re-apprendre "le droit", re-apprendre que la justice ce doit d'etre desincarne et de prendre son temps, et que la chasse a l'homme publique n'est absolument pas un act de droit.

Autre interpretation, cette reaction du reseau peu aussi s'apparenter a un effet flamby (c'est completement different de l'effet Streisand), a trop vouloir le filtrer pour des raison de lutte pedopornographique, le reseau se defend de lui-meme pour montrer qu'il n'a pas besoin de filtrage pour lutter contre la delinquance sexuelle

Je tenais egalement a mettre en lien cette article avec une breve paru en janvier 2011 sur le Jakarta Post, qui parlait deja de l'utilisation du Super-Reseau Facebook pour le developpement du commerce d'enfants. D'ailleurs en Indonesie, le commerce et desormais le e-commerce c'est avant tout une histoire de confiance, de reseau d'amis, de contacts, Facebook etant l'une des premiere plateforme de E-commerce.

July 3, 2011

Comprendre la crise grecque

Le dimanche, j'ai toujours ce meme probleme d'avoir plus de temps que d'occupation, ou plutot c'est le jour que je prends pour compiler l'ensemble de mes To Read List.
Il faut croire qu'aujourd'hui c'est un dimanche speciale pour la Grece, courage les gars faites leurs bouffers leurs papiers a ces vautours du FMI, BCE...

Pour commencer il faut se souvenir des problemes de base du capitalisme, ce fameux "risque systemique"


Apres quoi, il est un petit documentaire d'une heure qui presente la position de la Grece

Debtocracy International Version by BitsnBytes

June 30, 2011

Les partis politique parlent de numerique #1

Maintenant que la campagne électorale pour 2012 est lancée, il semble plus que normal pour Poli*Geek de décortiquer au scalpel quel sont les programmes en ce qui concerne le numérique. Passage en revue.

Le Parti de Gauche

Le 20 Juin 2011, Julien Bernard, membre de la commission numérique du Parti de Gauche, répond aux questions de nonfiction.fr
L'interview est succinte, mais y est annoncé à demi-mot que le PG veut faire table rase des travaux entrepris précédemment, les lois en I et meme le CNN. Mais d'un autre coté, avoue également qu'ils ne savent toujours pas comment dérouler un programme numérique :
"le statut et le partage de la connaissance ("propriété intellectuelle", brevets, droit d'auteur, licence libres...), le logiciel libre, l'égalité d'accès au réseau, la neutralité du net, les formats ouverts, les échanges culturels en pair-à-pair, le vote électronique, la biométrie, la protection de la vie privée, le droit à l'anonymat, etc. Nous n'avons pas vraiment de priorité"

Un inventaire a la Prévert impressionnant, mais ne pas savoir comment prioriser tout cela, voila qui est inquiétant. Comment peut-on mettre au même niveau la neutralité du net et les formats ouverts ? Mais surtout en tant que prétendant à la présidence, pourquoi avoir oublié les sujets primordiaux d'e-administration, de service publique numérique, d'Open-Data, de gouvernance 2.0 ?

Plus tard, c'est l'epic fail :
Nous proposons donc de nationaliser la bande passante, c'est-à-dire de créer un service public chargé de déployer un Internet de qualité et neutre partout en France. Les opérateurs privés ont montré qu’ils n’en étaient pas capables (la qualité, comme la neutralité)

Quand je lis ça - outre la désagreable impression de me retrouver en 1981, 30 ans en arrière, rien que ca - comme l'explique très bien Benjamin Bayart sur le blog de FDN, cela revient surtout à nationaliser les journaux, les médias. En voulant nationaliser les moyens (une fibre optique est neutre par defaut), l'impact sera sur les contenus, irrémédiablement.
Encore une fois, le PG ne comprends pas où est le rôle de gouvernance de l'Etat : l'Etat ne doit pas avoir pour vocation de fournir lui-meme les services, mais il a pour mission de garantir que ces services fournis (par des agents economiques: association/fondations/entreprises/cooperatives/independants) respectent une qualité d'exécution, sont accessibles à tous et favorisent l'intégration sociale.

Bref, j'ai l'impression que le PG nous propose plutôt un revival du Minitel.

Le Parti Socialiste #1 - Martine Aubry

Le 22 Juin 2012, Martine Aubry c'est exprime dans une tribune publie sur le pure player rue89
Tout comme M. Julien Bernard, il semble de bon ton de taper avant tout sur les predecesseurs, pour Mme. Aubry, cela se fait avec demi-mot et non-dit:
Je défends le droit à la connexion, comme l'une des conditions d'exercice de la démocratie et de nos libertés essentielles.
Ce qui revient a dire: 'le mecanisme de riposte gradue ne va pas s'arreter, malgre les desastreuses consequence actuelle. Juste le pallier final de coupure de la connection Internet, en revanche, les polices privee de surveillance de l'Internet comme Trident Mediaguard, pas de probleme. C'est peut-etre un debut, mais ce n'est clairement pas suffisant: l'Etat ne doit pas se defausser de sa responsabilite de service public, si contrefacon sur Internet il y a, alors l'Etat est garant de faire respecter le droit, et doit etre en mesure d'agir, mais deleguer cette mission de surveillance de la population a une entreprise privee, sans audit #WTF!

Renforçons au contraire les moyens de lutte contre la cyber-criminalité
Avec LOPSSI 2, qui a ete faite au nom de la lutte contre les pedo-nazi, je ne vois pas ce que l'on peut faire de plus? Cela signifierait-il que pour Mme. AUBRY LOPSSI 2, ce n'est pas si mal, qu'il faut la garder, y compris l'article 4?

Nous avons proposé de relancer une autre stratégie d'investissement, autour d'un opérateur qui coordonnerait tous les efforts publics, et qui favoriserait le co-investissement avec les opérateurs privés.
Pour le PS aussi, la creation d'un operateur nationale semble une obligation, mais qu'est-ce qu'ils ont tous a vouloir des operateurs nationaux? La France compte deja des dizaines d'operateurs de taille nationale, pourquoi vouloir en creer un de plus? Ne faudrait-il pas plutot encadrer ces operateurs deja existant, qui n'en font qu'a leur tete

Il faut avant tout défendre les droits des auteurs et des artistes, cela a toujours été ma priorité. [...] L'abandon de la loi Hadopi, coûteuse, inefficace et à contre-temps, me parait donc aller de soi.
Au debut, j'ai pense '+1', et j'ai meme cherche le bouton 'Like', puis j'ai relus les petites lignes:
fonder de nouveaux financements pour la création sur une contribution, forfaitaire et d'un montant modeste, des internautes et sur un prélèvement qu'acquitteront les opérateurs et les fournisseurs d'accès.
Gloups!, l'idee c'est donc une taxe en plus? Par contre renforcer les droits des artistes face a leurs societes de tutelle (les ayant-droits), ou meme une remise a plat de la nebuleuse qu'est la SACEM, non? Ce n'est meme pas evoque? l'HADOPI coute chere, mais elle a le merite de ne couter qu'a ceux qui payent des impots.

On trouvera ensuite d'autres propositions, rapidement presente, y compris un entre-filet sur l'ouverture des donnees publique, mais absolument rien sur l'e-administration ou sur un gouvernement 2.0. Au final j'ai donc surtout l'impression de retrouver le programme Numerique que l'UMP nous sert depuis 2002, rien de plus, rien de moins.

L'UMP - #UMPNUM

Ils ont proposer 45 propositions pipeau, bourre de gadgetophrases, plutot que de proposer ma vision, je recommande grandement la lecture de Reflets.info. J'ajouterai seulement au passage que pour l'UMP un parti qui se veut defendre le capital, et donc la propriete. En matiere de numerique, ils ont un serieux probleme avec les droits d'auteurs, et plus particulierement la protection des droits de propriété intellectuelle. Sans doute une propriete exogene?

June 27, 2011

Comment fuiter les sujets du Bac sans se faire choper?

Dans quelques annees, quand tu sera stagiaire mal-considere chez un imprimeur, tu auras peut-etre envie d'arrondir tes fins de mois en fuitant les sujets du Bac, car toi aussi tu te sents l'ame d'un Julian Assange, ou d'un Bradley Manning. Contrairement a tes predecesseurs, tu ne veux surtout pas te faire attraper par la DCRI (meme si je doute que les sujets du Bac soient une question de Securite National)
Des lors, il est important de ne pas oublier les 2-3 etapes importantes qu'il faut appliquer pour etre sur que cette fuite se passe bien:

Admettons le format de depart: tu prends une photo du sujet avec ton smartphone (le Heil-phone comme dit Seb), la premiere etape consiste donc a effacer les donnees EXIF contenue dans la photo, comme la localisation, la date, le numero de serie de ton smartphone... Au mieux effacer les donner, le plus vache etant de les remplacer par les infos de ton profs de philo, celui qui etait abscent tout l'annee, Luc F.
Puis, pour poster cette photo sur un forum, ne le fait pas depuis ton ordinateur, ni meme celui de ton p'tit frere, au choix, depuis un cyber-cafe, et au minimum, en passant par une connection VPN, associe au reseau TOR, complemente par une connection VPN (ou un proxy), en sortie de TOR.
Et surtout, fait bien attention a mettre des lunettes de soleil et un bonnet quand tu te ballade dans la rue, enfin, utilises un compts temporaire sur le forum sur lequel tu postes, si le forum te demande une adresse mail de validation, mieux vaux opter pour une spam box, c'est temporaire. Et Oui tu te connectes depuis un autre cyber-cafe, si tu veux faire une reponse plus tard, et si possible avec un autre proxy, et un autre VPN.
Si tu appliques tout ca, il n'est pas certain que tu es ton bac, mais au moins, tu peux postuler pour un poste de consultant en securite informatique.

Nota: n'oublie pas tout de meme qu'en faisant cela: c'est un delit et tu risques 9.000 euros d’amende, trois ans de prison et cinq ans d’interdiction de passer des examens, donc c'est tout de meme vivement deconseille.

June 22, 2011

Pas Sage en Seine

La session 2011 de Pas Sage en Seine vient de se termine. Je n'y etais pas, car la distance est trop grande, mais en revanche, toutes les videos des conferences sont en lignes (vont etre en ligne) grace au UbiCast de LaCantine

Parmis les perles de ces videos qui valent toute le coup d'oeuil:






Et de loin, la meilleurs conference qui vaut completement son temps de cerveau.

June 21, 2011

Mise en place d'un serveur web

Comme je l'indiquais precedemment, je viens de mettre en place un serveur web, interne a notre departement, qui tourne sous GNU/Linux Ubuntu Server

J'ai installer dessus deux outils:
  • MediaWiki
  • PhpBB3
Voici quelques captures d'ecrans:



La suite logique de cette etape va donc etre de petit a petit faire evoluer les methodes de travails, pour que ces 2 outils s'allimentent, et deviennent surtout des outils de productivite, plutot que des boites vides.

June 19, 2011

Good quote to keep in Mind

"Do or Do Not, There is no Try" - Yoda
"You rather create your job, instead of find a job" - The Social Network
"Whatever you do will be insignificant but it is very important that you do it" - Mahatma Gandhi

...[To Be Continued]...

Je ne veux pas d'iCloud, mais plutot MyiCloud

C'est bien sympas ces annonces de 'Nuages', que nous propose Apple et Google, mais j'aimerai bien comprendre pourquoi je dois systematiquement synchroniser mes donnees personnelles avec un datacenter qui se trouve a l'autre bout du monde?
Quand je veux synchroniser mes differentes i-machines, elles sont toutes a la maison. Et pour une entreprise, il est primordiale qu'elle gere son propre Nuage.
Plutot que proposer iCloud, il serait bien plus utile que de proposer MyiCloud, un outils de Nuage, mais local, a la maison, entre les differentes machines du reseau local, et non pas un 'Nuage' global qui s'avere etre quelqu'part en Caroline du Sud.

June 18, 2011

Le role du presentateur

Si vous cherchez: How-to-Podcast sur les moteurs de recherches, vous obtiendrez sans aucun probleme les techniques geeko-clico-logiciel pour enregistrer votre emission, la convertire dans un format lisible par tous, comment la mettre en ligne pour innonder la toile et enfin comment promouvoir votre creation pour reussir a 'monetiser' votre travail.
Ce que je me propose de faire dans une serie de billet tagger: 'Faire du podcast', c'est avant tout de donner des methodes pour mettre en avant le contenu de votre emission. Je m'appui sur pas ou peu de techniques materiels, le but avant tout c'est de voir la methodologie...

Il est naif de croire qu'une emission de Radio ou de Television pourrais ce faire sans un presentateur ou une presentatrice. Meme si ce role est generalement percu comme inutile, ou surfait, il est le pivot d'une emission bien rythme et efficace.

Qu'elles sont les responsabilites principale d'un presentateur:
  • Il introduit l'emission, le sommaire, les invites, la thematique... Bref, il participe a la mise en place
  • Il controle et dirige les temps de parole des intervenant, en ca, c'est un poste cle, il est le dictateur en chef! Et il est important qu'en tant que presentateur il soit capable de maintenir le flot actif. C'est aussi bien une responsabilite qu'une charge! Il n'est pas toujours evident de reussir une pirouette pour relancer un debat, pour eviter un 'blanc', mais aussi savoir calmer le jeu quand les conversations partent dans tous les sens
  • Il est la voix de reference, meme a la TV, un presentateur c'est avant tout une Voix, et donc une articulation, une diction, une tonalite, un vocabulaire qui va avec. L'image participe de l'Ego propre du presentateur, mais la voix participe du contenu. Ex: Leon Zitrone a fait de la Television, mais il reste avant tout une Voix
A partir de ces grandes lignes, il est simple de definir ce que le presentateur peut faire et ne pas faire:
  • Il ne peut que tres rarement etre pluriel. La solution de facilite qui consiste a croire que l'on peut etre plusieurs presentateurs a la fois pour une emission ne fonctionne pas! Quand les chaines de televisions americaines ont commencees a mettre en place des duo d'animateur pour leurs journaux TV, c'est surtout pour le glamour d'un duo homme/femme. D'ailleurs ce sont des co-animateurs, et non des presentateurs. Le presentateur doit rester le capitaine du navire.
  • Il annonce et introduit les intervenants, meme dans une emission Video. Surtout pour les emissions qui ont beaucoup de 'clients', ou des co-animateurs irreguliers. Le presentateur est alors le seul fil rouge qui fait le lien avec Les emissionS anterieurS (pas uniquement l'emission d'avant, mais tout l'historique). Il se doit donc d'ennoncer qui parle, et de rappeler le titre si necessaire. L'artifice utilise dans les reportages video etant de mettre les 2-3 lignes de textes en bas d'ecrants
  • ...[to be continued]...

June 12, 2011

S'abonner a un podcast en 1 clic

Cette technique ne s'applique que pour les utilisateurs de la machine de guerre qu'est iTunes
Si vous maitrisez le flux RSS d'une main de maitre, alors cette astuce devrais vous interessez, ce n'est pas la technique ultime multi-format et multi-support, mais c'est un progres.

Le lien le plus simple à envoyer ou à publier sur votre site reste l'URL de flux du podcast. Il ressemble généralement à cela :
http://www.exemple.com/feed.xml

De nombreux blogueurs et propriétaires de sites publient des liens dans leur état original. Pour rendre l'abonnement simple comme un clic sur un lien, ajoutez itpc (au lieu de http) devant l'URL de votre podcast. Par exemple :
itpc://www.exemple.com/podcast.xml

iTunes prend alors la relève et commence à télécharger le premier épisode.
En claire, la publication via l'annuaire d'apple (dans l'iTunes podcast Store) n'est pas obligatoire, disont que c'est confortable pour etre referencer: n'importe qui peut se retrouver avec son flux aggreger dans iTunes juste en changeant la couche service en faite.
Quelques exemples pour vous aidez a comprendre, cliquez sur les liens et observez le resultat (vous devez avoir iTunes installer sur votre ordinateur):

Le flux du site Nowatch.tv: http://www.nowatch.tv/feed/ et dans iTunes, cela donne itpc://www.nowatch.tv/feed/ (le resultat est assez interessant...)
Le flux du podcast "c'est pas faux" (tres bon podcast au passage, abonnez-vous, yabon) http://cestpasfaux.tv/feed/, et pour l'avoir dans iTunes en 1 clic: itpc://cestpasfaux.tv/feed/
Le flux podcast par RSS de Poli*Geek: feed://www.poligeek.fr/podcast.xml, et pour l'avoir dans iTunes directement: itpc://www.poligeek.fr/podcast.xml

Je pense que vous avez compris, on peut continuer ainsi pendant longtemps encore...
Il faut aussi remarquer qu'il s'agit d'un flux differents de celui du flux de publication d'iTunes.

Note important pour les createurs de podcasts: En mettant un tel lien a disposition, itpc://... vous bypasser l'outils de suivis d'iTunes, vous n'etes pas enregistrez dans l'annuaire, et vous n'avez pas acces aux memes types d'informations: nombres de telechargements, nombres de visionnages, et d'autres informations statistique que vous etes habitue a avoir, avec cette technique, vous n'avez pas d'etoiles, pas de commentaires, pas de regroupements dans une chaine, bref, c'est juste de la couche applicative (ftp://... http://... itpc://... feed://...)
Il faut voir cette technique de publication comme une commodite qui vous permets de publier un flux ultra-personnalise, par categorie, par tag...

Sinon il y a la possibilité aussi d'ouvrir une page Podcast sur iTunes avec le itms:// si le flux est dispo sur iTunes.
L'avantage: information statistique et classement sur iTunes à jour, commentaire et avis...
L'inconvénient : on passe d'un clic à deux clic.

April 27, 2011

Vers une entreprise en mode 2.0

Certainement due a de trop longue lectures sur le Web, associe a de trop longue conversation IRC / Jabber, je commence a croire que l'entreprise 2.0 est possible (... je dois partager des liens a propos de ce concept ...), mais pour faire emmerger la vivacite d'une entreprise en mode 2.0, sur le modele mortifer d'une entreprise en 1.0, il faut lui appliquer un bon coup de pied dans la fourmilliere! C'est une question d'outils et d'effet de levier.

De mon cote, a ma modeste echelle, je passe a l'action: faire basculer petit a petit ma propre entreprise (qui m'emploie) vers un mode 2.0, dans l'espoir a minima de participer a la mise en place d'outils efficace de collaborations. Le principe de base etant simple: developper un veritable Intranet s'appuyant sur un service Web, et differents outils de collaboration les plus usuelles possible.

[MaJ: Avril 2011]
En quelques etapes, voici ce que comptes mettre en place pour commencer
  • Plutot que d'utiliser le serveur actuelle (sous MS Server 200X), comme outil de partage de fichiers (chaque fichiers etant soigneusement trie dans un dossier/sous-dossier...), je comptes lui ajouter un minimum d'outils de Web Service: WAMP, ou xAMPP. Cela me semble etre la base minimale a mettre en place pour l'etape suivante
  • Ajouter un logiciel de CMS, rapidement reconnaissable et fonctionnel: MediaWiki, XWiki, TWiki, Wikia... Ce ne sont pas les solutions qui manquent, surtout si l'on jette un oeil aux inventaires de Wikipedia

    Je reste encore indécis sur quelle CMS choisir, toutes recommendation d'expert seront les bienvenue (signalez vous dans les commentaires)

  • Enfin, ajouter un outil de forum, comme phpBB ou punBB, juste pour simplifier les tasks lists, et aussi faire en sorte que les mails internes et inutiles disparaissent. La encore, ce ne sont pas les solutions qui manques (liste comparative sur wikipedia)

J'ai decide de partir sur cette base. Maintenant, essayons de voir comment cela va se passer dans la pratique (en particulier reussir a terme a convaincre l'admin de faire un don a la communaute du logiciel libre FSF ou/et EFF)...

Autant que possible, j'essayerai de relater les evenements qui accompagnerons cette experience sur ce blog
Tous commentaires d'experts et de connaisseurs seront les bienvenues pour accompagner cette experience

April 23, 2011

Les marronniers du Web #1: Le Troll

Cela fait partie des marronniers des sites d'information ou des blogs sur Internet: comment gerer les Trolls.
Vraissemblablement, le marronnier est mure pour une nouvelle serie de publication depuis 2 semaines...

Curation d'articles interessant et amusant sur le sujet:

Je n'ai pas les competences pour etre en mesure de demontrer si le Troll est avant tout egocentrique, s'il veut detruire le monde, ou s'il veut enrichir le debat... Il y a certainement un peu de tout ca a la fois. En revanche, il ne faut pas oublier que le troll est nee avec Internet, c'est l'un des nombreux fils cache du web (avec 4chan).
Pourquoi? Car jusqu'a present quand on envoyait une lettre a la redaction de son journal prefere, la publication n'etait pas automatique. Et il est fort a parier que les courriers des lecteurs ne sont jamais tendres.
En y reflechissant 5 minutes, qui a envie de se lever le matin, de bonne hummeur: "Woua, j'ai la peche aujourd'hui, j'ai la banane, je vais ecrire une lettre de remerciement a Hara-Kiri, car ils ont de superbes couvertures..."
Non, on ecrit generalement pour montrer son desaccord, son mecontentement, dans l'espoir d'etre ecoute. Les redactions (journaux & Radios) n'hesitent generalement pas a jouer les pleureuses: "Les courriers que l'on recois, c'est que des mechancetes!!"

Lors de l'une de ces intervention (Ubuntu Party 2010), Benjamin Bayard revient sur l'evolution de l'internaute, du stade de consommateur, a celui d'annimateur, le Troll est une etape necessaire a la croissance de l'internaute, c'tout:


La conference prends un peu plus d'une heure, malheureusement c'est filme camera au point, je deconseille donc de la regarder, mais plutot de l'ecoute, ca evite d'avoir mal a la tete

Le cheminement propose est le suivant:
  • Acheteur
  • Kikoolol
  • Lecteur
  • Commentateur
  • Auteur
  • Animateur


Pour finir par un LuLZ, le remix de Boxxy: Love & Troll

April 10, 2011

Open Engineering?

Quand je me suis lance dans mes etudes d'ingenieurs, il y a de cela 10 ans, j'avais encore cette image d'Epinal de l'ingenieur, tournevis a la main, et calculatrice dans la poche, casque sur la tete et rouleaux de plan sous le bras. L'image d'une personne suffisamment forme pour ne pas denigrer une activite par rapport a une autre. La theorie et la simulation etant tout aussi important que la pratique et l'execution.

Force est de constater que depuis 5 ans que j'exerce avec mon diplome d'ingenieur, j'ai avant tout l'impression d'etre un genre de super gratte-papier, une personne qui maitrise des logiciels tels que Word, Excel, Acces ou Outlook, mais en revanche, je n'ai toujours pas vue l'ombre d'un cable elctrique, en tout cas pas dans le cadre d'un travail remunere. En dehors de passer 80% de mon temps a rediger des specifications, des listes d'equipements, des cahiers des charges, il ne m'est arrive qu'a de rares occasions de devoir tracer un schema electrique, ou meme de devoir en lire un.
Sans doute ai-je une appreciation centro-centrique de l'activite d'ingenieur d'etude en construction electrique, mais passer son temps a changer les Revisions d'un documents, pour repondres aux remarques d'un client, cela me semble gaspiller de l'energie.

J'avais donc dans l'idee de pousser au developpement d'un outil collaboratif de preparations des documents de specifications, avec pour objectif passer le moins de temps possible sur la 'papperasse', pour se concentrer intelligemment sur la simulation, le dimensionnement, l'optimisation: bref des trucs d'ingenieurs en faite.
Faire un document de 5 pages pour expliquer qu'une prise electrique de maison/bureau est blanche, avec une Phase/Neutre + Terre, supportant une puissance de 5kW a 7kW sous une tension de 230VAC, ca m'ennui profondemment, surtout si je dois reproduire le meme document a chaque fois que l'on decide d'ajouter une prise dans un bureau. La valeur est dans l'execution, pas dans l'explication!

Depuis 3 mois que j'essaye de pousser l'idee, il n'est pas toujours evident de trouver une oreille attentive:
  • "... c'est bien ton idee, mais on manque de budget ..."
  • "... on mettra ca en place sur le prochain projet ..."
  • "... ..."

La bonne nouvelle, c'est que je ne suis pas le seul a penser ainsi: les equipes en charge du developpement des datacenter de Facebook a decide qu'il etait plus intelligent de mettre en place un travail collaboratif, plutot que de chercher a re-inventer la roue a chaque fois que l'on veut faire construire un nouveau datacenter.
Ne soyons pas naif non plus, il y a de cela 6 mois, Facebook c'etait fait interpeler par Greenpeace pour l'utilisation de datacenter alimenter par des central au charbon

Je trouve cependant la presentation interessante, d'ouvrir ainsi le coeur meme de ces datacenter, a l'echelle de l'Engineering. Peut-etre qu'avec cette exemple je vais enfin avoir le droit d'intaller un Wiki sur notre intranet?!

March 27, 2011

La SACEM communique a destination des podcasteurs

Les forums d'amateurs en sont pleins, c'est une question reccurente qui est assimilable aux plus beaux marronnier des medias mainstream:
Je suis un amateur, je veux creer une emission ou une web-radio, comment dois-je gerer les droits des musiques et extraits musicaux que j'utilise?
Heureusement, la SACEM est prete a repondre et a tendre l'oreille.
La mention que l'on trouve sur le site de la SACEM dans la section: Utilisateurs > Internet-Multimédia > Téléchargement > Podcast
Podcast
Nous vous précisons que si vous utilisez des enregistrements produits par des maisons de disques, vous devez également obtenir l'autorisation de ces dernières pour diffuser leurs enregistrements.
La SCPP (Société Civile pour l'exercice des droits des Producteurs Phonographiques) : www.scpp.fr et la SPPF (Société Civile des Producteurs de Phonogrammes en France) : www.sppf.com pourront répondre à vos questions.
Nous vous remercions de bien vouloir nous communiquer le détail de votre service afin que nous puissions vous faire parvenir le contrat d’autorisation et les conditions tarifaires applicables.
Contactez-nous
C'est une tres bonne chose que de retrouver de telles explications sur le site de la SACEM, cela va au moins permettre aux forums d'amateurs de mettre un lien pointant sur cette page.
Je me suis permis pourtant d'ajouter en gras les sections de phrases qui vont immanquablement poser problemes.
  • vous devez également obtenir l'autorisation
    Je bloque systematiquement sur cette mention: il faut obtenir prealablement une autorisation pour creer. Avant de pouvoir creer une oeuvre, une emission, un medley, un remix ou tout autres oeuvre de l'esprit. Il vous faut obtenir l'autorisation a creer.
  • Les conditions tarifaires applicables
    La encore je bloque face a un tel fonctionnement. Non seulement il faut obtenir une autorisation a creer, mais vraisemblablement cela s'accompagne d'un peage? Le droit a ceer s'accompagne donc d'un droit de peage a creer
Cette position est naturellement completement intenable, fort heureusement, le droit de creation est un droit fondamental humain, et il est complement absurde de penser qu'il pourrait etre soumis a autorisation, et encore plus soumis a peage.

March 26, 2011

Internet ne peut pas être contrôlé, autant s'y faire

Par Laurent Laurent Chemla - juillet 2010
Tout ce qui est facile à contrôler est facile à détruire.
Internet est difficile à détruire.
Donc Internet est difficile à contrôler.

Internet est supranational.
Il existera toujours des paradis numériques.
Donc l’information ne pourra jamais être contrôlée.

La concurrence est mondialisée.
Une législation de contrôle coûte cher.
Donc les lois de contrôle d’Internet sont source de délocalisation.

Le droit de recevoir et diffuser de l’information est inaliénable.
Internet est à ce jour l’unique moyen d’exercer ce droit.
Donc tout contrôle d’Internet risque d’être contraire aux droits de l’homme.
Le text integrale peut etre lu sur Framablog

March 24, 2011

Enregistrez une conversation avec Skype

Skype, le service cross-plateforme le plus populaire de voix sur IP, meme si les versions evoluent incluants desormais la video et bien d'autres services de conference call. Skype n'integre toujours pas de service d'enregistrement, surtout a cause de considerations legal.
La nature ayant horreur du vide, une multitude d'editeurs en logiciels proposent ce service, moyennant finance. Voici donc une liste non exhaustive, non teste, mais neanmoins fonctionnelle

  • Pour systemes Microsoft Inc. (Windows XP, Vista et 7)
    • Skype Recorder +, edite par PowerGramo
      Distribue sous 4 packages differents en fonction du cadre d'utilisation, allant de 15 a 45USD. La version disponible etant numerote 5.3.0.38
    • Call Recorder for Skype, edite par PrettyMay
      La version d'essai est limite a 15 minutes d'enregistrement, et les packages payants sont a 25 et 30USD. Les solutions de PrettyMay sont avant-tout destinees a des centres d'appel. La version disponible etant numerote 4.0.0.218
    • Pamela for Skype, edite par PamConsult GmbH
      Logiciel tiers en dehors de Skype, 4 packages disponible de la version gratuite limite, a la version entreprise pour 30USD. La version disponible etant numerote 4.8.0.69 Released: 2011.11.30
    • Replay Telecorder, edite par Applian Technologies Inc.
      Tout comme les autres, c'est un logiciel tiers qui cree un fichier en parallel de la conversation Skype que vous avez. La version payante est a 30USD. La version disponible etant numerote 1.2.0.4
    • IMCapture for Skype, edite par IMCapture
      La version payante est a 50USD.
    • MP3 Skype Recorder, par Alexander Nikiforov
      Actuellement en version 1.9.0, ce logiciel est completement gratuit (sous framework .Net 2.0 au minimum), sans limites d'utilisations
  • Pour systemes Apple Inc. (Mac OSX)
    • Call Recorder for Skype, edite par Ecamm Network
      C'est un logiciel tiers a installer et a lancer en parrallel de Skype pour enregistrer votre conversation. La version payante est a 20USD (anciennement 15USD). La version disponible etant numerote 2.3.14
    • IMCapture for Skype, edite par IMCapture
      La version payante est a 50USD.
    • WireTap Anywhere, edite par Ambrosia Software, Inc.
      Certainement l'outils le plus complet pour enregistrer de multiples sources, en provenance de Skype, iTunes, jingles, claviers USB. L'outil contient beaucoup de parametres. La version payante (v2.0.0) est a 130USD. A noter qu'Ambrosia propose egalement d'autres logiciels de traitement audio, dont WireTap Studio 1.1.1 (pour 70USD) qui reste assimilable a GarageBand avec des fonctionnalites complementaires
    • Audio Hijack Pro, edite par Rogue Amoeba
      Tres proche de WireTap Anywhere dans ces fonctionnalites. La version payante (v2.9.11) est a 32USD
    • UberCaster, edite par Pleasant Software
      Il s'agit d'une suite logiciel qui integre un ensemble de fonctionnalite pour l'enregistrement, le montage, et la publication d'une emission. Une version de GarageBand, entierement oriente pour des emissions de radio. La version payante ne semble plus etre maintenue depuis 2010, mais une version gratuite reste toujours accessible (v1.6.4).
  • Pour systemes Linux
    • Skype Call Recorder, par jlh
      C'est pour le moment l'unique programme libre compatible pour les distributions Ubuntu/Kubuntu, mais egalement Debian. La version actuelle est numerote 0.8. Actuellement le developpement semble etre en attente, heureusement l'auteur a mis en place une forge git
  • Dans le Cloud
    • Evoca Express, par Evoca
      Ce web service propose un enregistrement 'Over the Air'. La conversation que vous souhaite enregistre n'est pas en local dans votre ordinateur, mais via les serveurs de l'entreprise. L'avantage principale, c'est que vous n'etes pas tributaire de votre equipement, vous pouvez donc enregistrer depuis votre smartphone, ou votre ordinateurs, ou tout autre support qui integre l'application Skype. De plus l'API d'Evoca est en evolution, des fonctions et outils supplementaires peuvent apparaitre. Par contre la participation ce fait par abonnement (de l'ordre de 5USD/mois)

Derniere mise a jour de ce billet au 24 Mars 2011

March 22, 2011

Il est important d'activer "Do Not Track"


C'est desormais officielle, la nouvelle mouture de Firefox, en version 4 est desormais disponible au telechargement. Comme toute mise a jour Majeur, celle-ci apporte une avalanche d'evolution et d'optimisations (a lire en detail sur Macgeneration ou PC Inpact par exemple). Parmi les nombreuses evolutions qui sont misent a disposition dans cette nouvelle mouture de Firefox, il en est une qui reste discrete, mais neanmoins importante: l'option "Do Not Track", "Ne Me Suivez Pas" en Francais.

L'apparition de cette option fait suite a un debat de taille mondiale. Et fait directement references aux nombreuses polemique sur la mise en danger de la vie privee sur Internet, ainsi que le profilage des utilisateurs de la toile. Cette petite option que vous devez active sur votre navigateur a pour fonction unique et simple d'annoncer a chaque site Internet que vous visitez:
"Je te rends visite sur ton site, mais je ne veux pas que tu me suives a la trace quand je partirai de chez toi"

Un principe qui semble plutot naturel, quand on invites un ami a prendre un cafe a la maison, il ne vient a l'esprit de personne de le suivre a la trace au moment ou votre ami sortira de chez vous.
Sur Internet, non seulement cela est possible de suivre tous les visiteurs qui visite votre site, mais jusqu'a present, il n'etait meme pas possible de l'en empecher, ou tout du moins, de signaler que l'on ne souhaite pas etre suivi. C'est desormais posible!

La page des parametres de Firefox v4.0. En surligne, l'option "Do-Not-Track" qui n'est pas active par defaut

Ce qu'il est important de savoir, cette fonction n'est pas activee par defaut au sein de Firefox, ce qui est normal: il faut que ce soit une activation volontaire de chacun d'entre nous, utilisateur du Net. Il est important que ce soit une action consciente et pro-active de chaque utilisateur que nous sommes pour que ce signal fort soit entendu: "Sur Internet ne me suivez pas"


Comment Activer la fonction Do No Track

  • Sur Firefox v4.0, l'option est donc disponible dans le panneau de configuration:
    • l'onglets des Parametres Avances
    • cochez la fonction: "Tell web sites I do not want to be tracked" (voir la capture d'ecran ci-dessus).
  • Pour Chrome (et par extension Chromium), le projet de navigateur de Google, il n'existe pas d'option permettant cette fonction, il s'agit d'une extention qu'il faut prendre le temps d'installer:

Pour les autres navigateurs du marche que sont Safari ou Internet Explorer, l'option n'est meme pas implemente.

  • [MaJ] En fonction des blogs et sites specialises que je parcours, il semble qu'IE9 (Internet Explorer version 9) propose egalement une extension pour activer cette fonction Do-Not-Track. Par contre, je n'arrive pas a trouver ni captures d'ecrans, ni methodes... (je n'ai malheureusement que des Windows XP en machine virtuelle)

Bien-sur, cela est peut-etre tres naif de ma part de croire que sous pretext que j'ai active cette option, le site web que je visite va effectivement la prendre en compte... Certainement que non dans un premier temps. Mais en etant suffisamment nombreux a activer une telle option, le message ne peut que etre entendu par les professionelles du net, ce qui finira par faire bouger les lignes.


  • [MaJ] Avec la sortie de Firefox v5.0, la position de la fonction "Do-Not-Track" a changer de position, vous la trouve desormais dans l'onglet 'Privacy'

March 18, 2011

Curation et Journalisme de liens: explication de ma methode


N'etant ni journaliste, ni conservateur de musee, je ne suis donc ni un curator, ni meme un journaliste, je me considere en revanche definitivement du cote des geeks.

Tout le principe de la "curation" qui va se developper de plus en plus durant les annees a venir est resumer dans cette image d'en-tete, de meme que le "journalisme de liens". Le resultat est tout a fait assimilable a un systeme d'automatisme ouvert non-boucle.

  • En entrer de ce systeme, les multitudes de sources possibles, les origines d'informations sur les sujets qui vous preoccupes, que ce soit des flux RSS, ou directement en provenance des outils de reseaux sociaux
  • A l'etape identify, je n'utilise presque qu'exclusivement Feedly & ReadItLater (j'ai deja presente ces deux services web indispensable a tout geek infovore qui se respecte). Le but de cette etape etant d'operer une selection rapide parmis les avalanches de sources que vous recevez.
    A cette etape, j'opere quasiement un Pareto, j'evacue 80% des billets, pour n'en garder que 20%.
  • Deuxieme etape, l'ordonnancement et l'organisation. C'est precicement a cette etape que beaucoup de choses ont evoluees, a l'origine il n'y avait guere que Delicious qui etait de loin l'outils le plus simple et le mieux integre qui soit, pour permettre une organisation et un catalogue des articles que je veut conserver.
    Mais depuis quelques temps, les outils de curation dedie ce font jour, avec en tete de liste, tris startup d'origine francaise Scoop.it, Storify, Pearltrees. On notera au passage l'anglicisation des noms.
    Ces outils sont clairements interessant pour faciliter l'aggregation de contenu sur des sujet super-specialise, voir meme le mono-sujet, le geek etant par definition mono-maniaque
  • L'avantage de ces outils, etant qu'ils integrent directements les fonctions de partage et de publication

C'est donc de cette facon que je procede. Pour le moment je n'arrive pas encore a aggreger plusieurs curations en parrallele. D'un autres cote, je viens d'avoir acces a la beta de Scoop.it que tres recemment.

Pour completer la demarche de ce billet, le site 01.net, vient de mettre a disposition un tres long et tres bon guide de la curation, s'y retrouve techniques, comparatifs d'outils, methodes... Une tres bonne lecture.

March 17, 2011

With Youtube everyone will have their fifteen minutes of fame

La citation original d'Andy Warhol avait ete:
In the future everyone will have their fifteen minutes of fame

Je suis ne alors que la television etait deja dans toutes les chaumieres, pas forcement avec une zapette, pas forcement en couleurs, mais deja dans les chaumieres, deja dans le salon, et deja la television avais pris le dessus sur l'interaction humaine directe. Quand on regarde la TV en groupe, on parle a son entourage sans memes les regarder, il n'ai meme pas la peine de tourner la tete de l'ecrans; il est tout a fait possible de converser avec son voisin de canape.

Avec l'apparition de la TV, il etait evident pour tout un chacun d'entrer dans la boite magique, et pour cela, les emissions de Tele-realite s'en sont amplement charger: mettre le maximum de personne face camera.

Forte heureusement Youtube est la pour mettre tout le monde face-camera:







Et desormais, le travail d'editorialisation des chaines de televisions n'a plus beaucoup d'interet. Ce n'est plus la TV qui offre a disposition, c'est desormais la TV qui demande a des Youtube's Sensation de venir leurs rendre visite

2011, l'annee ou la Star ephemere a la TV ne vient plus de la TV

March 15, 2011

Le minimum a savoir en securite informatique pour son ordinateur

Tout a commencer la semaine derniere avec un magazine expert en securite informatique et en contre-espionnage: Paris Match, qui a decide de nous parler d'espionnage et de contre-espionnage, de Chinois du FBI qui infiltrent des comptes Facebook...
Bref, toute la semaine a ete un florilege de tout et n'importe quoi sur ces histoires de securite informatique.

Si vous voulez comprendre ce qui se cache derriere les affaires d'espionnage de Bercy:
Je considere que ces 4 articles sont tres important a lire pour comprendre grosso-modo les evenements, et ce qu'ils cachent et ce qu'ils presentes dans leurs forme de communication.

Problem Exists Between Keyboard And Chair

Mais pour aller plus loins, et pour continuer dans la securite informatique, il est egalement d'en savoir un peu plus sur le comment et le pourquoi de la securite informatique. Je propose donc une serie de videos/audio interessant a parcourir pour reellement voir ou se positionne la faille de securite:

La plupart du temps, il faut considerer que la faille ne vient que rarement de l'ordinateur, par lui-meme, mais bien generalement en provenance de l'element disruptif qui ce trouve entre la chaise et le clavier: Vous et Moi.

Les quelques regles que j'utilise pour ne pas me jeter a pieds joints dans le manque de securite:
  • Sur mon navigateur web, j'ai installe l'extension de l'EFF: HTTPS Everywhere qui est un outils qui force l'utilisation du HTTP en mode securise: c'est la signification du S. Le mode securise est particulierement important au moment ou vous vous enregistrer sur un site. Google a justement fait la preuve par neuf, quand un site n'est pas securise il ai aisement facile de collecter ces donnees (a lire sur Numerama)
  • Pour les sites Internet de 'Grande Frequentation' que sont Twitter ou Facebook, mais aussi LinkedIn, j'ai active le mode securise par defaut, dans les options utilisateurs. Ca prend 5 minutes: pour Twitter, pour Facebook...
  • Meme pour mon moteur de recherche par defaut, je suis en mode securise
  • A la maison, le reseau Wi-Fi n'est pas en mode ouvert, il est encrypte par une cle WPA-PSK2, mais aussi, je ne diffuse pas le nom SSID de mon reseau.
  • Tous mes mots de passes, aussi bien pour les acces administrateur de ma machine, que ceux des services web que j'utilise ne sont ni: 'admin', ni 'root', ni 'toto'. Et si j'en crois la petite application d'OWNI, il ne faut pas moins de 241 ans pour y venir a bout par la force brute
  • J'aime beaucoup mes collegues de travail, mais j'ai pour habitude de ne pas ouvrir les avalanche de documents de PowerPoints, Words, ou ZIP autres PDF qu'ils m'envoient, en particulier quand il s'agit d'un mail qui est re-re-re-re-re-envoye, etant generalement des PowerPoint de demoiselles courtement vetue, ou des Words equivalent. Sachant que les produits de bureautique de Microsoft sont les plus grosses passoires du monde en terme de securite. Il est tout de meme etrange que tous ces documents ne soient toujours que des PowerPoints, ou des documents Words, jamais des OpenTextFormat?
  • Enfin, mon systeme d'exploitation est systematiquement verifie en terme de mise a jour
  • ... To be continued ...
Nota a ceux qui trouve ces demarches un peu paranoiaque, ou que j'ai des choses a cacher: je considere que la securite informatique tient du meme ordre qu'une cle sur une voiture ou une maison, naturellement, on ferme a cle, ca ne veut pas dire que l'on est tous des dangers humains.

A La Cantine, ils en parlent beaucoup de securite informatique, surtout lors de l'evenement Pas Sage en Seine, les 2 videos a voir etant liste ci-dessous, mais surtout la premiere:



March 12, 2011

Faire du podcast: Les banques de sons et bruitages

Si vous cherchez: How-to-Podcast sur les moteurs de recherches, vous obtiendrez sans aucun probleme les techniques geeko-clico-logiciel pour enregistrer votre emission, la convertire dans un format lisible par tous, comment la mettre en ligne pour innonder la toile et enfin comment promouvoir votre creation pour reussir a 'monetiser' votre travail.
Ce que je me propose de faire dans une serie de billet tagger: 'Faire du podcast', c'est avant tout de donner des methodes pour mettre en avant le contenu de votre emission. Je m'appui sur pas ou peu de techniques materiels, le but avant tout c'est de voir la methodologie...

La creation d'une emission implique necessairement l'utilisation d'une multitude d'elements sonore, car a moins d'etre capable de realiser une emission "a-la-France-culture", qui ne contient que le strict minimum sur un plan radiophonique, pour votre emission, vous serez tente d'avoir des jingles, des musiques, des "bruits" pour accompagner l'animation.
De maniere generale, l'utilisation de ces accessoires sonore sont beaucoup frequent pour une emission audio plus que sur une emission video
Dans le jargon des radios, ce sont des noises (des bruits tout simplement, en Francais dans le text). Il est generalement souhaitable d'avoir une banque complete de ces "noises", qui seront utilise a discretion pour la resalisation d'une creation.

C'est la toute l'interet des produits de 'creation', d'Apple Inc. Non seulement les logiciels fournis proposent un ensemble de fonctionnalites, mais ils incorporent egalement (je parle des i-software) une banque de bruit, chose que des logiciels comme Audacity ne proposent pas malheureusement

Exemple de Banque de son

Ces banques de bruit sont une premiere etape, car tous ces elements viennent avec des 'droits d'exploitation et d'utilisation', les fameux droits d'auteurs.
Dans la majorite des cas, il sera possible de trouver des avalanches de fichiers qui n'ont aucuns droits associe, ce qui semble tout a fait normal: un claquement de porte reste le meme, que ce soit votre porte, ou une autre porte...
En revanche, quand il est question de bruits bien carateristiques et simplement reconnaissable: un bruits de sabre laser (StarWars), la respiration de Dark Vador (StarWars), un barrisement de tyranausaur (JurassicPark)... Dans ces cas precis, il faut parfois eviter d'utiliser ces bruits a tord et a travers. En particulier, le copyright anglo-saxon (surtout depuis le DMCA) a tendance a poser des droits d'exploitation sur tout et n'importe quoi. En particulier sur les bandes sons de film.
Si votre emission n'a aucune vise commerciale, cela ne vous posera aucun probleme.

En revanche, si vous etes dans un cadre clairement commerciale, alors il est recommander de s'affranchir des couts et des droits associe. Sur beaucoup de sites qui mettent a disposition des banques de son et bruitages (mais aussi des boucles de boites a rythmes), il est possible d'acheter les droits d'exploitation, c'est un cout unique, fixe. Par exemple des bibliotheques de bruits et sons comme UltimateSoundBank, vous remarquerez entre-autre que les couts changes en fonction de votre zone geographique.

Forte heureusement, face a de telles situations, etranges, il existe toujours une solution: les banques de son en CreativesCommons, en particulier: TheFreeSoundProject qui est une banque de son mettant a disposition librement et gratuitement un catalogue enorme de son et bruitages. Cette bibliotheque est sous license CC BY, ce qui signifie que vous devrez simplement penser a mettre quelque part dans vos 'credits' que les sons et bruitages proviennent de cette banque en particulier. Rien de plus.
Bien sur le site met egalement a disposition une boite a don, si vous voulez soutenir la demarche. Le but etant de payer le cout annuel des serveurs d'hebergement

February 28, 2011

Ca Va Mieux en le Disant #2 - l'OpenData, l'ouverture des donnees publiques

“Ca Va Mieux en le Disant”, un magazine de lecture de blogs, de pure players et de sites specialises.
Trois Lectures aujourd'hui pour cette deuxieme emission, mais un sujet unique: l'OpenData, et l'ouverture des donnees publiques

CVMD #2 - l'OpenData by WilnocK

La France est un etat Jacobin, il convient donc d'attendre les ordres des l'instances supreme avant de ce lancer officiellement dans une nouvelle demarche d'ouverture et de transparence, vers les premices d'une democratie 2.0.
Je pensais jusqu'a present que la classe politique et les gens de l'internet ne se rencontraient qu'autours de dejeuner twitto-mediatique, ou pour parler de loi en I (Copyright Jeam-Michel Planche), ou enfin de la mise en place d'un ex-future conseil national du numerique, et bien j'avais tord, la france plonge officiellement dans l'OpenData
Alors oui, c'est un petit pas vers la democratie 2.0, mais un grand pas pour la France: avant la fin 2011, il y aura un portail data.gouv.fr
  • esperons pour ce portail qu'il n'aura pas le meme demarage que son cousin france.fr
  • esperons egalement que la loi LOPPSI ne reviendra pas a la charge pour menacer le developpement de l'OpenData en France
  • enfin, croisont les doigts pour que les licenses 'informations publiques' ou meme odBL devienne des standard des projets francais
Non l'OpenData n'est certainement pas exempt de limites ou de defaut, mais il est surtout menace:
  • de l'OpenData mais sous forme payantes,
  • ou encore l'abscence dans la constitution d'un droit a l'access a l'information, malgre l'existence de la loi CADA depuis 78,
  • ou tout simplement la mise en place d'une semi-OpenData, en faite d'une semi-transparence...
Cette liste est incomplete, mais cette liste est malheureusement encore tres longue

J'ai donc choisie 3 lectures qui parlent d'OpenData

Pour Un OpenData des usagers
Aujourd'hui, ce sont les administrations qui mènent la danse de l'ouverture des données. Cependant cette politique de l'offre doit être remplacée par une démarche où ce sont les usagers eux-memes qui demandent directement des comptes à leurs administrations - et où ce sont ces memes administrations qui leur répondent.

L’ouverture des données publiques, et après?
Daniel Kaplan est le directeur de la Fing: la Fondation internet nouvelle génération. La FING c'est un Think tank a la mode 2.0; qui regroupe de grandes entreprises du secteurs des telecommunications.
Dans cet article Daniel Kaplan explore les conséquences de l'ouverture des données publiques et leur réutilisation. C'est une réflexion nécessaire pour accompagner le mouvement de l'open data.


L’intérêt de l’OpenApi pour les entreprises
Un article de Serge Soudoplatoff, Ingenieur et entrepreneurs francais. Il est egalement l'editeur du blog la rupture internet. Dans son article “L’intérêt de l’OpenApi pour les entreprises” il va plus loins que l'OpenData pour les citoyens, mais pousse le principe meme aux entreprises.
« ce ne sont pas vos brevets, mais votre rapidité d’exécution, qui vous protégera de la concurrence »

Pour en savoir plus sur l'OpenData
  • Le livre OpenData 2010 d'OWNI
  • L'association RegardCitoyens.org qui defends une ouverture des donnees publiques. Le blog est un must-read
  • Un autre Think Tank a la mode 2.0 qui propose une tres longue video de presentation et d'introduction a l'OpenData. Ca ce passe ici

Les extraits musicaux utilise sont: