August 29, 2010

A partir de la 26ieme minutes

A partir de la 26 ieme minutes, le sujet devient interessant



Et le sophisme de Frédéric Bastiat dont il est fait mention.

Ne pas tout mettre dans le meme panier

Je m'interesse depuis 6 mois environs au sujet de la Neutralite d'Internet, ce n'est pas un sujet evident, et a force de documentation, je commence a comprendre les points importants. Je commence surtout a comprendre ou ce produisent les confusions:

Il ne pas confondre:
  1. Le piratage des creations artistiques (musiques, films, livres), et le declun de l'economie de l'immateriel
  2. La difficulte du modele economique du digital
  3. L'acces et la capacite a l'innovation
  4. La liberte d'Expression (qui est une liberte fondamentale au regards de la declaration des droits de l'homme)
Seuls les points 3 et 4 ont un reel liens avec la Neutralite d'Internet, les points 1 et 2 que tout le monde identifie facilement ne sont que lies a un autre phenomene que sont la preservation du "droit d'auteur 1.0" dans l'economie digital 2.0.

Je reprends les points ennonce, et je vais essayer d'apporter les explications que j'ai lu a droite et a gauche sur le sujet:

  • Ce qui a avoir avec l'economie du droit d'auteur 1.0
    • Le "piratage"
Ne peut pas disparaitre. Mais l'orientation a choisir reste avant tout la mise en avant de proposition d'offre legal attractivent et accessiblent: Hulu (USA), Netflix (USA), Lala (USA), Spotify (Europe), Deezer (France), Jamendo (Europe). Actuellement tous les developpements de ces societes (et de toute la galaxy de start-up qui va avec) sont lenttes, car peu soutenue, mais surtout car elles sont tres peu valorise.

Actuellement, l'economie de la musique en ligne est donne a plus de 70% a Apple (et sont iTunes Store)
La consequence d'un marche centralise, provoque irremediablement la chute de l'innovation, et la stagnation du mache. Meme les majors (EMI recemment) commencent a se poser la question de cette concentration...

Je ne reviendrais pas sur l'aberration de ne pas vouloir distribuer mondialement une oeuvre (serie/films/musiques), surtout quand cela est possible, et meme demande, les producteurs de contenue continues de croires que les oeuvres leurs appartiennent en propre, et ne se considerent pas comme des distributeurs, ce qu'ils devraient envisager: Aucune majors, ou studio n'ont encore envisage de monter leurs propres places de marche avec leurs propres contenues. Desormais meme si les distributeurs ont changes de noms, ils n'en reste pas moins que le modele reste toujours le meme.
    • Le modele economique de l'economie de l'immaterielle
Le model Freemium semble etre le mode de beta test actuellement: cree un service, le rendre fonctionnel et attractif, et meme indispensable pour une masse critique, puis le rendre payant par pallier.
Il n'est pas evident que ce soit un model economique fonctionnel a terme: Hulu et Spotify bagarrent toujours avec un taux de conversion tres faible (moins de 25% des utilisateurs reguliers) par rapport a leurs recherche de points d'equilibre... Hulu car ils sont bloque aux US, a cause des distributeurs qui ne veulent pas les laisser s'etendre (aussi pour des problemes de charge technique), Spotify de meme...
Mais ces modeles n'ont pus emerger que parce qu'ils ont la capacite d'innovation qui le permet, et un libre access au resau
Pour approfondire ces 2 points, je recommande la lecture de Lawrence Lessig, ou alors d'un petit ouvrage qui s'appelle Economie de la Connaissance

[Maj1] Il semble que Spotify entretient le flou autour de lui, afin de favoriser une evasion fiscal avantageuse...

  • Concernant la neutralite du net:
    • L'access et la capacite a l'innovation
Typiquement, depuis 3 semaines, j'ai 3 faits importants pour illustrer le probleme en France:
  1. Mort de Jiwa
  2. Participation d'Orange dans le capitale de Deezer (Ce n’est pas un rachat mais une par ti ci pa tion mino ri taire, les fon da teurs sont au pla card, sans pas ser par la case ‘devient riche’)
  3. Offre de deezer dans les offres d'Orange
A compte du 26/08/2010, l'innovation dans le secteur de la distribution musical en France est morte, officieusement, pouquoi, car Orange possede un service qu'il peut a volonter mettre en avant, et qu'il possede egalement les tuyaux pour rendre l'acces aux autres services concurent plus lents, comme il n'y a aucune loie pour empecher cela, et aucune institution devant laquelle faire valoir ces droits (en France), il est desormais mort-nee de vouloir innover dans le secteur de la distribution musicale en ligne: Orange controle 57% des abonnees Internet Francais

Ce qu'il est important de note c'est la position des fournisseurs d'acces qui souhaiteraient avant-tout que la neutralite du net soit moins forte, en mettant en avant des pretexte de tele-medecine, ou des systemes d'appel prioritaire.
Pour m'ettre rapidement penche sur la question, bien que je ne soit ni medecin, ni operateurs, mais cette histoire de tele-medecine tel que le service est presente ne m'interesse pas du tout! Autant je veux bien que l'on parle de tele-medecine quand il s'agit de faire de la consultation a domicile, avec une aide-soignante qui reproduits les gestes: prise de tensions, palpation... Autant la tele-medecine comme mode operatoire pour un chirurgien a Washington qui opere un patient a Oslo, la je dis non, car dans la chaine d'intermediation, il y a disparition de la responsabilite du chirurgien, une machine qui m'opere, c'est un interprete, l'interprete doit rester neutre par obligation, donc si le reseau entre la machine et le chirurgien n'est pas neutre, alors l'operation est biaise.
    • La liberte d'expression
Je ne suis pas tres doue pour presenter ce point, mais il semble simple de comprendre pouquoi un reseau doit rester neutre et non filtre pour permettre a chacun de pouvoir s'exprimer librement, sur les sujets qu'il souhaite.
Pour reelement comprendre les enjeux sur ce point, je recommende avant tout:
  • La 3ieme partie de la conference de Benjamin Bayard a Science Po: Qu'est-ce que l'internet, la video dure 1h30, c'est en format libre, et en torrent, et tres acceccible, meme aux plus neophytes
De maniere generale, je pense que prendre le temps de regarder les quelques videos qui sont propose dans le premier post de ce topic donne de bonne base pour comprendre les enjeux de la Neutralite du Net

"L'imprimerie a permis au peuple de lire, Internet va lui permettre d'écrire"

Nota:
Je ne parle pas de Neutralite d'Internet sur terminaux Mobile, car je ne connais aucun fournisseurs de telecommunications dans le monde qui propose de l'Internet sur mobile
  • c'est un probleme d'adresse IP entre autre: quand vous etes en 3G avec votre mobile, vous n'avez pas d'IP de votre mobile, mais celui de la cellule qui vous connect.
  • Sur Internet n'importe quel point du reseau est capable de diffuser n'importe quoi, ce qui n'est jamais possible sur un terminal mobile: il est impossible d'heberger un blog sur son mobile...
  • Attention, cela est possible, mais etrangement personne ne propose l'access. Il faut egalement note que l'access mobile a des problemes de capacites limite de cellules que le reseau filaire n'as pas.
[Maj2] Avec le vote de la loi LOPPSI #2 le 14 decembre 2010, par 27 deputes, puis par un vote de confirmation la semaine suivante, la liberte d'expression est desormais enterre en France, par la mise en place d'une liste Noir inconnu de tous, sans organe judiciaire. La France ce rapproche de plus en plus de la Chine...

August 28, 2010

Saturday is cookies day

Cookies, with chocolate and Cashew
Une fois pas mois, il est bon de lacher l'ecran et de se tourner vers des activites un peu plus manuels.
Et donc ce samedi, c'est cookies, au chocolat et aux noix de cajoux.

August 20, 2010

La Television de flux profite de ces derniers instants

C'est le Wall Street Journal qui laissait entendre que les Network americaines ne sont pas favorables a l'arriver de ce nouveau jouet que proposera a l'automne Google: la google TV.
En partenariat avec differents fabriquants, google se propose de fournir le logiciel de pilotage, qui permettra a chacun de ne plus subir la morosite du flux des chaines de televisions.

La firme de Montain View ne fournis pas de biens - outre des T-shirts - et developpe intelligement son activite: la recherche, et le software. Quand on constate la qualite des logiciels qui sont fournis par les constructeurs d'imprimantes, on comprend aisement que la philosophie n'est pas du tout la meme quand il s'agit de creer une machine au fonctionnement simple: beaucoup d'imprimantes ne propose plus qu'un bouton, mais n'arrivent toujours pas a proposer la meme simplification pour le logiciel de pilotage. Il en est de meme pour les scanners...

Les constructeurs de televisions ont exactement le meme defaut: ils proposent des ecrans de plus en plus beau, avec une qualite d'image de plus en plus perfectionner. En revanche, bien qu'ils aient reussie a ne mettre plus qu'un bouton sur l'ecran: ON/OFF, la telecommande est devenue a l'inverse un veritable clavier de controle, qu'il est parfoit impossible de comprendre sans avoir lue les 250 pages de notices. Le logiciel de pilotage contenu dans le televiseur est generalement le direct equivalent du pupitre de controle: d'une austerite kolkhozienne. Tant et si bien que l'enregistrement d'emission est devenu l'affaires des experts et des PhD.

La television correspond toujours au premier investissement de divertissement d'un foyer, et depuis 30 ans, le poste ayant bien evolue, en prix et en taille, mais absoluement pas en interactivite. C'est donc tout naturellement que google se propose de defricher cette terra incognita: les constructeurs de televiseurs continuent de proposer des postes de plus en plus beau, mais de moins en moins pilotable, et les producteurs de contenu continuent de proposer des emissions riche, sans possibilite de les adapter a nos mode de vie.
Les choses etant ce qu'elles sont, il n'est pas possible de se coucher tous les soirs a 3h du matin pour suivre assiduement les emissions culturelles, de meme qu'il n'est pas possible d'etre systematiquement devant son poste de television pour suivre l'emission hebdomadaire thematique qui nous interesse.

Chaque chaines a bien tente de proposer un service de catch-up TV en ligne, mais la encore, l'ordinateur n'est pas un poste de television: la qualite de son y est rarement bonne, sauf investissement couteux, l'access y est tres restreinds: 7 jours apres diffusions, sans sous-titrages, compressions video violente...

Bien plus que de donner acces a toutes les webTV et webSeries un access au televiseur du salon, cette google TV propose surtout une capacite de diffusion infinie a ces grandes networks:
 - une diffusion mondiale instantanee
 - l'integrations de publicites cibler
 - pouvoir tester une emission avant de la mettre en prime time, en fonction des telechargements

Les networks ont donnees le la, elles ont peur de la nouveautes et ne souhaitent pas y participer. Naturellement, toutes les autres chaines vont benoitement suivre cette voix, et irremediablement, elles vont aller s'encastrer dans le mur, en essayant de combattre un piratage insaisisable.

C'est donc avec un certain plaisir que je vais observer cette television de flux mourir a petit feu, avec un certain degout que je vais supporter les subventions qui lui seront offertes, et avec une certaine jubilation que je vais investir dans une google TV pour enfin me faire la TV que Je veux!

Nota: n'etant pas un early adopter, je vais bien sur attendre les retours d'experiences

August 16, 2010

Net Neutrality for Dummies

Ce sujet revient de plus en plus sur la table, et fait de plus en plus débat dans les blogs&journaux. C'est encore un état larvé, mais il risque d'explosé un peu plus d'ici peu.
Certain pensent que la neutralite du net ne passera pas les fetes de noel en l'etat, et qu'une loi arrivera, que ce soit une loi forte ou faible, mais une loi tout de meme, S'appuyant sur le rapport du gouvernement remis debut aout?

Afin d'y comprendre au moins quelqu'chose, et de recoller les morceaux, une petite selections de videos et audios sur le sujet, c'est l'ete, si vous avez du temps, autant l'utiliser pour apprendre.

Tous les contenus sont a dispositions librement sous license CC-BY generalement


  • - En videos -
    • Qu’est-ce qu’Internet ?, cycle de conference organise par Science Po et presente par Benjamin Bayart, mai 2010. Les 2 premieres parties sont bigrement simple, mais incroyablement instructive, meme avec mes 10 ans passe sur l'Internet, j'ai plus appris que tous les cours de reseaux que j'ai subbit. La troisieme partie devrait etre diffuser en classe, tout simplement
    • Internet libre, ou Minitel 2.0 ?, par Benjamin Bayart (encore), president de FDN, Juillet 2007. La vidéo de la conférence est disponible ici (durée 1h04’17, 99Mo), le support de conférence en PDF est disponible ici
    • La Table ronde politique, au 10es RMLL, Juillet 2009, Benjamin BAYART, Alix CAZENAVE, Jérémie ZIMMERMANN, Tangui MORLIER, en version courte (13' sur DailyMotion), et en 2 parties, disponibles en Torrent, mais aussi sur Vimeo:
    • La cantine a organise une table ronde sur la neutralité du net (Decembre 2009), les videos sont disponibles. Cela s'oriente beaucoup plus sous une forme de questions/reponses, on y parle aussi de darknet/freenet, et de filtrages...
Les personnes qui s'expriment regulierement sur le sujet:
Petit annuaire de journalistes, porte parole & sites


Si vous etes parti en vacances, vous avez peut-etres ratez les episodes precedents, voici donc un petit resume de derniers evenements recents:

August 13, 2010

Les 3 erreurs que la TV continue de faire

'fin que 3, ce n'est pas tres complique, n'importe qui etant capable d'en trouver une centaine. Si je me limite a 3, c'est justement pour ne conserver que les plus importantes.
Je signal egalement que je ne limite pas au cas franco-francais de la television, j'englobe egalement les networks...


1. Le droit de reponse
Quelqu'soit les propos tenu et presente, si une information fausse, erronee, deformee est presenter en television, il est impossible de faire valoir un droit de reponse, de portee equivalente ou non.

2. Le formatage
En duree, en effet, en couleur, en encapsulation des flux. Tant et si bien que ces formattages provoquent naturellement un ennui par repetitivite.


3. Elles proposent et l'on dispose
Il est clairement impossible de choisir la thematique d'une emission. Que ce soit tout un programme, ou juste une chronique, le telespectateur n'a aucun control sur le contenu qui lui est propose. Ce qui me fait dire qu'un programme qui a beaucoup d'audience n'est en realite que la moins pire des proposition televisuelle propose a cette instant.

August 10, 2010

Cette fois c'est pour de bon

Le seul ecran que j'obtiens
En Février dernier, mon laptop Dell (Latitude D820) rendait l'âme une première fois, l'humidité et l'hiver de Hanoi commençaient déjà a avoir raison de lui.
Depuis ce week-end, c'est la saison des pluies de Siem Reap qui a fait voler en éclats le chipset graphique, je pense aussi que le défaut de corrosion qui a attaquer le chassie métallique il y a 2 ans en est venu desormais a toucher les parties sensibles: bus video contenu dans la charniere, ventilateur...


Il faut dire que depuis Janvier 2007, ce mastodonte de technologie (plus de 2,9Kg tout de meme) m'a accompagne partout, docilement. Le principale avantage de cet equipement provenais surtout de sa robustesse, et de sa capacite de connectivite, outre le port serie RS232, aisement convertible en port RS485, il contient aussi les diffrents supports de cartes PCI Express, supports grandement necessaire en industries, plus un lot classique de ports USB et Fire Wire...

Je me suis donc transporte cet outils pendant pas moins de 44 mois (3,5 ans), a la reflexion pour un produit vendu a l'epoque entre 800 et 950 EUR, cela revient a 21 EUR par mois tout de meme. Si j'avais due prendre une solution de payement a credit que l'on voit fleurir un peu partout, pour 30 EURO par mois, ce n'est que sur cette derniere annee d'utilisation que j'utilise pleinement cet outil. Dans la mesure ou j'ai egalement due remplacer au cours de sa vie: la matrice de l'ecran, le chargeur qui ne resistait pas aux surtensions electrique de Jakarta, le clavier et la carte Wi-Fi qui semblent ne pas reagirent proprement au codage a la biere, je trouve au final ce type de produit correct.

Par contre, le systeme d'exploitation ne m'a jamais fais defaut, Windows XP, avec tous les correctifs a jour n'a jamais ete reinstalle, ni meme pour m'amuser, ni meme pour raison de perte de memoires. J'accuse pourtant une avalanche de DLL, qui se sont installees aux cours des derniers mois, a cause des environnements de developpements comme Visual Studio et autres machines virtuelles, ou des environnements de rendu d'AutoCAD et Revit. je n'ai cependant jamais eu aucun probleme de ralentissements, instabilite, echauffements...
la vilaine corrosion des speakers

Bref, alors que j'ai passe la moitie des annees 90 a pester, bidouiller et optimiser (vainement) les premieres versions du systeme d'exploitation de Microsoft, c'est maintenant que je lui trouve les meilleurs qualites.

Bien sur, je vie cette mort (une belle mort?) un peu comme une delivrance, car au dela des utilisations de bureautique et medias (Iternet, films...), je ne peux en rien esperer faire tourner autre chose. Meme mes rendu sous Revit pour une bete facade prennent plus de 7h.

Je peux donc m'atteler librement a lui trouver un remplacant...

August 4, 2010

Forget TV Channels, It’s All About Video on Demand


Merci à FORA.TV d'interviewer le "papa de l'Internet", la réponse est claire, la TV de flux est au pied de la falaise...


Forget TV Channels, It’s All About Video on Demand




Le reste de l'interview de Mr. Cerf est tout aussi intéressante, il ne faut pas s'en priver.

August 3, 2010

Les Web TV, les futur cauchemars de TF1

De là où je suis, je n'ai pas accès aux programmes de télévision en français, en dehors de TV5 Monde, et quand bien même j'ai la chance de jouir de 83 autres chaînes de télévision, je ne trouve pas toujours les sujets qui m'intéresse: ARTE n'a pas de diffusion mondiale étrangement, mais il me reste toujours Discovery Channel et Nat Geo...

Du coup, je me retourne vers les Web TV qui sont pour moi le future de la télévision et le cauchemars de TF1. Je dis TF1 tout comme j'aurais dit M6, ABC, RAI, CBS... bref, les grandes chaînes généralistes qui ont depuis 40 ans été obligées de lénifier leurs lignes éditoriales afin de toucher le plus d'audience possible.

Le nouveau patron de France Télévision Rémy Pflimlin qui viens d'être Nommé (comme en 1950) par le président de la république va donc avoir fort à faire pour définir quel doit-être la spécialisation de France Télévision. Car c'est bien là que tout va se jouer, pour accrocher le spectateur a un flux continue d'image, il faudra bien que le contenu sois là! Heureusement, le service public n'a plus à souffrir du dictat des publicitaires, mais il souffre toujours d'une redevance audiovisuelle plus que misérable...

Les chaînes généralistes privé qui ont déjà commencées une descente aux enfers depuis 5 ans, vont bientôt passer en mode "chute libre"!
D'ici une dizaine de mois, Google mettra en vente son boitier de Google TV, ce nouveau Google gadget ne fera que mettre au grand jour un phénomène amorcé depuis longtemps: le spectateur veux devenir spectacteur, et pour cela, le plus simple, c'est de pouvoir définir son programme personnalisé. Il existe déjà bon nombre de service de média center, via Boxee, XBMC, et matériellement grâce aux consoles de 7ièmes générations (la PS3 en tête), mais ces outils ne sont accessible qu'à une petite tranche de primo accédant, bidouilleurs et geek

Pour comprendre comment le phénomène va s'amorcer petit à petit, il suffit de regarder une famille de trentenaire en 2010 (en France), avec des enfant en bas âge (disons 2).
Les choses étant ce qu'elles sont, les parents sont tenues de travailler tous les deux, et les enfants vont forcements se retrouver devant la télévision, la lucarne magique possède encore un pouvoir attractif fort, et le temps de cerveaux est aisément disponible.
En revanche, tous parents responsable souhaitera bien plus avoir la possibilité de choisir les programmes accessibles, que se soit via un abonnement payant, plutôt que de laisser un directeur des programme du haut de sa tour d'ivoire dicter ce que nos cher têtes blondes vont ingurgiter comme dessins animés avec leurs bols de céréales le matin.
Sous peu, il sera donner aux parents de choisir un bouquet de programmes thématique, accessible en ligne et directement connectés à nos écrans de salon. Il ne sera même plus utile de connecter le câble coaxiale, une simple prise RJ45, sera suffisant.

Les studios de productions devraient voir venir dès maintenant le vent tourner, il ne sera plus nécessaire de faire les yeux doux aux chaînes de télévision, mais proposer dès maintenant un service de Package thématique: science, jeunesse, séries... Et se limiter à ne fournir aux chaînes qu'un teasing...
D'un autre côté, les chaînes se doivent de mettre en place des plateformes de diffusions efficaces et accessibles. Ce qui n'est pas vraiment le cas actuellement: pour la quasi totalité des chaînes francophone, il est impossible d'avoir accès aux solutions de catch-up TV depuis l'étranger, ou même, d'avoir accès à un programme au delà de 7 jours après la diffusion... Et aucune solution payante n'est même envisagé.

Cette industrie du divertissement voit tomber les majors de la musique, les majors de l'éditions, et ils sont en trains de prendre le même train...
Un monde s'effondre, tant mieux, il sentait beaucoup trop la naphtaline!

Le Social Rich Media par TechToc.tv

Edité par webcastory, le concept de cette plateforme est la mise en place d'un WebTV thématiques, alliant 3 étapes:

  1. Présentation d'un sujet, avec un ensemble de références, et sélection des participants
  2. Réalisation d'une émission diffusé en live, et accessible en streaming
  3. Ouverture du thème, et définition des prochains sujet

Ce concept est présenté pompeusement par le nom de: Social Rich Media
Le Rich Media c'est la vidéo, et le Social Media, c'est le côté du forum, par la démarche collaborative

L'infomerciale de bas de page présente le support ainsi:
Cette web-tv 100% collaborative est produite et offerte par Webcastory
Le web dit "social" transforme nos vies et notre façon de travailler. Il faut néanmoins l'accompagner et ne pas se laisser submerger par lui. Pour répondre à ce besoin nous proposons des solutions vous permettant d'étorialiser le contenu de vos sites, en mariant une plateforme de réseau social dédié (en marque blanche), avec une plateforme vidéo (rich media) : le tout réuni dans un backoffice conçu comme un ERP économe et intuitif.
Depuis peu, une diversification éditorial est en beta
techtoc.tv: La chaîne d'origine, les sujets abordés sont principalement sur le web social, 2.0 et l'entrepreneuriat; mais également sur les outils de gestions, le développement logiciel, ou encore le droit numérique... A venir, pour la rentré, de nombreux sujets sont déjà en cours de préparation:
  • Diversification des supports : quelle stratégie pour les fournisseurs de contenus ?
  • Open Graph : un grand pas pour le web sémantique ou le triomphe du suivisme 2.0 ?
  • La musique en ligne payante a-t-elle de l'avenir?
  • Apple : le triomphe de la communication unidirectionnelle à l'heure du 2.0 ?
medias2 est la webTV du magazine Medias, magazine sur la vie des médias. Toutes les interventions se font sur les nouvelles formes de médias et de journalisme, présentation d'expérimentations, et de porteurs de projets. Pour ceux qui connaissent, Bertrand Lenotre participe à la WebTV depuis le début.
  • Un sujet que j'ai bien aimé: A quoi ressemblera la radio de demain ?
nos quartiers ont du talents WebTV qui réunit Entreprises et Jeunes diplômés, ça parle aussi bien de méthodes, d'égalité des chances, d'insertion professionnel... Il y a forcément une dose de pathos social, mais les sujets ont le mérite d'être clairement présentés
afdel la WebTV officiel de l'Association Française Des Editeurs de Logiciels. Je ne connais pas assez bien cette association, elle annonce fédérer 200 membres, propose des publications, et des revus de presse, accueillant aussi bien des grands groupes Français que des Start-Up...
politoscope: LA chaîne que je recommande à Poli*Geek, et à tous ceux qui s'intéresse un peu à la politique, aux droits numérique... Les participants réguliers sont aussi bien Fabrice de RWW France, que Benoit de la Netsquad. Un ministre c'est également essayé au débat sur la neutralité du net, pas glorieux pour lui.
Les sujets planifiés sont:
  • La réforme des retraites
  • Primaires et investitures au sein des partis politiques : une révolution ?
hrchannel: to be updated
medicalpro: to be updated
mobilepro: to be updated
ContrEmploi: to be updated
Je suis et participe à ce projet depuis un petit moment déjà, et j'apprécie beaucoup la démarche et la pédagogie mis en place. Je lui trouve encore 2-3 lacunes, en particulier, l'ergonomie du site n'est pas toujours évidente. Mais la plateforme mis en place est véritablement puissante, et les outils utilisés sont pour le moins novateurs, en particulier, le lecteur de vidéo en Flash qui intègre un chapitrage.

Cette start-up me donne des envies, et je vais donc essayer de voir si j'arrive à décrocher une interview, pour en savoir un peu plus...

August 2, 2010

On a posé les pieds sur la Lune!!

Mais "On" ça n'est pas moi!!

Petite note pour donner un fil conducteur, si j'avais le temps, l'énergie, la technique, la motivation, l'envie, la capacité, les compétences... et tout pleins d'autres choses nécessaires. Je pense franchement que je me lancerai dans tout un tas de petits projets personnelle, qui n'apportent individuellement rien à personne, mais dans son ensemble peuvent permettre beaucoup.

Avoir des projets, et tout mettre en oeuvre pour tenter de les atteindre, c'est certainement la meilleurs récompense que l'on puisse se faire!
J'y vais de ce pas!!

August 1, 2010

Le saut technologique de la téléphonie

Je cherchais en premier lieu une définition qui me convienne pour parler du saut technologique appliqué aux pays en développement. Il semble plus que le saut technologique soit l'expression associée à une évolution de technologie: de l'interface clavier à l'interface tactile, ou encore du tube cathodique à l'écran plat...

Dans ma situation, je vois le saut technologique comme une véritable action d'un bond en avant, qui surpasse un état, pour atterrir au-delà, et ainsi, pouvoir dépasser une technologie qui n'est que temporaire.

Il est courant de voir une nouvelle technologie, ou une innovation qui n'arrive à se faire une place qu'aux prix d'efforts et de contraintes pré-établie, qu'il est impossible de surpasser:
 - ainsi les claviers d'ordinateurs ne peuvent ré-agencer leurs touches à cause de Sholes et Glidden, la technicité évolue, mais pas l'ergonomie.
 - de même pour l'automobile, la transmission ou la direction mécanique sont des contraintes du passé qu'il est possible de surpasser, cependant le poids et les habitudes des consommateurs empêche cette évolution.

Ce saut de génération de technologies arrive pourtant dans les pays en développement. Pour aller de l'avant, et se faire le plus attractif possible, Cambodge, Vietnam et Laos doivent adapter des technologies récentes, et les implanter sur leur territoire; le cas concret étant sur la téléphonie:
 - A quoi bon déployer un couteux réseau de téléphonie filaire, quand les perspectives de marché s'élève à moins de 5% de la population local? Les réseaux GSM et le HSDPA feront largement l'affaire pour couvrir l'ensemble du territoire à moindre couts: entreprises, téléphonie mobile et boucles local.
 - Pourquoi faire des meubles de TV de 50 centimètres de profondeur quand les écrans plats sont les seuls produits disponibles à la vente, les écrans cathodique étant des reliquats de dons des ONG...

Alors qu'en France (et dans d'autre pays d'Europe), il est primordiale de justifier une utilisation des fils de cuivres du téléphone qui ont été installés ces 50 dernières années, l'Asie s'équipe de technologie sans fil: Siem Reap, tout comme Phnom Penh sont intégralement couverts en 3G (HSDPA) et en Wimax, la technologie GSM n'a même pas été déployé, uniquement un réseau EDGE pour subvenir aux téléphones d'entré de gamme. Il se vend même des téléphones fixe de type VoIP.
Ce phénomène est d'autant plus fort que les grands équipementiers bradent leurs matériels à ces clients très demandeurs, et peu regardant de la qualités. Les équipementiers en profiterons alors pour procéder à d'interminable phases de tests et de rodage, avant d'abandonner leurs positions pour se tourner vers des marcher plus matures, et de pouvoir ainsi les aborder avec des produits plus aboutis...

Il reste à espérer que ces technologies ne seront pas abandonnés immédiatement, ce qui laisserais ces pays d'Asie avec un réseau puissant mais autrement pénalisant, car lourd en maintenance et impossible à reconvertir.