August 3, 2010

Les Web TV, les futur cauchemars de TF1

De là où je suis, je n'ai pas accès aux programmes de télévision en français, en dehors de TV5 Monde, et quand bien même j'ai la chance de jouir de 83 autres chaînes de télévision, je ne trouve pas toujours les sujets qui m'intéresse: ARTE n'a pas de diffusion mondiale étrangement, mais il me reste toujours Discovery Channel et Nat Geo...

Du coup, je me retourne vers les Web TV qui sont pour moi le future de la télévision et le cauchemars de TF1. Je dis TF1 tout comme j'aurais dit M6, ABC, RAI, CBS... bref, les grandes chaînes généralistes qui ont depuis 40 ans été obligées de lénifier leurs lignes éditoriales afin de toucher le plus d'audience possible.

Le nouveau patron de France Télévision Rémy Pflimlin qui viens d'être Nommé (comme en 1950) par le président de la république va donc avoir fort à faire pour définir quel doit-être la spécialisation de France Télévision. Car c'est bien là que tout va se jouer, pour accrocher le spectateur a un flux continue d'image, il faudra bien que le contenu sois là! Heureusement, le service public n'a plus à souffrir du dictat des publicitaires, mais il souffre toujours d'une redevance audiovisuelle plus que misérable...

Les chaînes généralistes privé qui ont déjà commencées une descente aux enfers depuis 5 ans, vont bientôt passer en mode "chute libre"!
D'ici une dizaine de mois, Google mettra en vente son boitier de Google TV, ce nouveau Google gadget ne fera que mettre au grand jour un phénomène amorcé depuis longtemps: le spectateur veux devenir spectacteur, et pour cela, le plus simple, c'est de pouvoir définir son programme personnalisé. Il existe déjà bon nombre de service de média center, via Boxee, XBMC, et matériellement grâce aux consoles de 7ièmes générations (la PS3 en tête), mais ces outils ne sont accessible qu'à une petite tranche de primo accédant, bidouilleurs et geek

Pour comprendre comment le phénomène va s'amorcer petit à petit, il suffit de regarder une famille de trentenaire en 2010 (en France), avec des enfant en bas âge (disons 2).
Les choses étant ce qu'elles sont, les parents sont tenues de travailler tous les deux, et les enfants vont forcements se retrouver devant la télévision, la lucarne magique possède encore un pouvoir attractif fort, et le temps de cerveaux est aisément disponible.
En revanche, tous parents responsable souhaitera bien plus avoir la possibilité de choisir les programmes accessibles, que se soit via un abonnement payant, plutôt que de laisser un directeur des programme du haut de sa tour d'ivoire dicter ce que nos cher têtes blondes vont ingurgiter comme dessins animés avec leurs bols de céréales le matin.
Sous peu, il sera donner aux parents de choisir un bouquet de programmes thématique, accessible en ligne et directement connectés à nos écrans de salon. Il ne sera même plus utile de connecter le câble coaxiale, une simple prise RJ45, sera suffisant.

Les studios de productions devraient voir venir dès maintenant le vent tourner, il ne sera plus nécessaire de faire les yeux doux aux chaînes de télévision, mais proposer dès maintenant un service de Package thématique: science, jeunesse, séries... Et se limiter à ne fournir aux chaînes qu'un teasing...
D'un autre côté, les chaînes se doivent de mettre en place des plateformes de diffusions efficaces et accessibles. Ce qui n'est pas vraiment le cas actuellement: pour la quasi totalité des chaînes francophone, il est impossible d'avoir accès aux solutions de catch-up TV depuis l'étranger, ou même, d'avoir accès à un programme au delà de 7 jours après la diffusion... Et aucune solution payante n'est même envisagé.

Cette industrie du divertissement voit tomber les majors de la musique, les majors de l'éditions, et ils sont en trains de prendre le même train...
Un monde s'effondre, tant mieux, il sentait beaucoup trop la naphtaline!

No comments:

Post a Comment