June 30, 2011

Les partis politique parlent de numerique #1

Maintenant que la campagne électorale pour 2012 est lancée, il semble plus que normal pour Poli*Geek de décortiquer au scalpel quel sont les programmes en ce qui concerne le numérique. Passage en revue.

Le Parti de Gauche

Le 20 Juin 2011, Julien Bernard, membre de la commission numérique du Parti de Gauche, répond aux questions de nonfiction.fr
L'interview est succinte, mais y est annoncé à demi-mot que le PG veut faire table rase des travaux entrepris précédemment, les lois en I et meme le CNN. Mais d'un autre coté, avoue également qu'ils ne savent toujours pas comment dérouler un programme numérique :
"le statut et le partage de la connaissance ("propriété intellectuelle", brevets, droit d'auteur, licence libres...), le logiciel libre, l'égalité d'accès au réseau, la neutralité du net, les formats ouverts, les échanges culturels en pair-à-pair, le vote électronique, la biométrie, la protection de la vie privée, le droit à l'anonymat, etc. Nous n'avons pas vraiment de priorité"

Un inventaire a la Prévert impressionnant, mais ne pas savoir comment prioriser tout cela, voila qui est inquiétant. Comment peut-on mettre au même niveau la neutralité du net et les formats ouverts ? Mais surtout en tant que prétendant à la présidence, pourquoi avoir oublié les sujets primordiaux d'e-administration, de service publique numérique, d'Open-Data, de gouvernance 2.0 ?

Plus tard, c'est l'epic fail :
Nous proposons donc de nationaliser la bande passante, c'est-à-dire de créer un service public chargé de déployer un Internet de qualité et neutre partout en France. Les opérateurs privés ont montré qu’ils n’en étaient pas capables (la qualité, comme la neutralité)

Quand je lis ça - outre la désagreable impression de me retrouver en 1981, 30 ans en arrière, rien que ca - comme l'explique très bien Benjamin Bayart sur le blog de FDN, cela revient surtout à nationaliser les journaux, les médias. En voulant nationaliser les moyens (une fibre optique est neutre par defaut), l'impact sera sur les contenus, irrémédiablement.
Encore une fois, le PG ne comprends pas où est le rôle de gouvernance de l'Etat : l'Etat ne doit pas avoir pour vocation de fournir lui-meme les services, mais il a pour mission de garantir que ces services fournis (par des agents economiques: association/fondations/entreprises/cooperatives/independants) respectent une qualité d'exécution, sont accessibles à tous et favorisent l'intégration sociale.

Bref, j'ai l'impression que le PG nous propose plutôt un revival du Minitel.

Le Parti Socialiste #1 - Martine Aubry

Le 22 Juin 2012, Martine Aubry c'est exprime dans une tribune publie sur le pure player rue89
Tout comme M. Julien Bernard, il semble de bon ton de taper avant tout sur les predecesseurs, pour Mme. Aubry, cela se fait avec demi-mot et non-dit:
Je défends le droit à la connexion, comme l'une des conditions d'exercice de la démocratie et de nos libertés essentielles.
Ce qui revient a dire: 'le mecanisme de riposte gradue ne va pas s'arreter, malgre les desastreuses consequence actuelle. Juste le pallier final de coupure de la connection Internet, en revanche, les polices privee de surveillance de l'Internet comme Trident Mediaguard, pas de probleme. C'est peut-etre un debut, mais ce n'est clairement pas suffisant: l'Etat ne doit pas se defausser de sa responsabilite de service public, si contrefacon sur Internet il y a, alors l'Etat est garant de faire respecter le droit, et doit etre en mesure d'agir, mais deleguer cette mission de surveillance de la population a une entreprise privee, sans audit #WTF!

Renforçons au contraire les moyens de lutte contre la cyber-criminalité
Avec LOPSSI 2, qui a ete faite au nom de la lutte contre les pedo-nazi, je ne vois pas ce que l'on peut faire de plus? Cela signifierait-il que pour Mme. AUBRY LOPSSI 2, ce n'est pas si mal, qu'il faut la garder, y compris l'article 4?

Nous avons proposé de relancer une autre stratégie d'investissement, autour d'un opérateur qui coordonnerait tous les efforts publics, et qui favoriserait le co-investissement avec les opérateurs privés.
Pour le PS aussi, la creation d'un operateur nationale semble une obligation, mais qu'est-ce qu'ils ont tous a vouloir des operateurs nationaux? La France compte deja des dizaines d'operateurs de taille nationale, pourquoi vouloir en creer un de plus? Ne faudrait-il pas plutot encadrer ces operateurs deja existant, qui n'en font qu'a leur tete

Il faut avant tout défendre les droits des auteurs et des artistes, cela a toujours été ma priorité. [...] L'abandon de la loi Hadopi, coûteuse, inefficace et à contre-temps, me parait donc aller de soi.
Au debut, j'ai pense '+1', et j'ai meme cherche le bouton 'Like', puis j'ai relus les petites lignes:
fonder de nouveaux financements pour la création sur une contribution, forfaitaire et d'un montant modeste, des internautes et sur un prélèvement qu'acquitteront les opérateurs et les fournisseurs d'accès.
Gloups!, l'idee c'est donc une taxe en plus? Par contre renforcer les droits des artistes face a leurs societes de tutelle (les ayant-droits), ou meme une remise a plat de la nebuleuse qu'est la SACEM, non? Ce n'est meme pas evoque? l'HADOPI coute chere, mais elle a le merite de ne couter qu'a ceux qui payent des impots.

On trouvera ensuite d'autres propositions, rapidement presente, y compris un entre-filet sur l'ouverture des donnees publique, mais absolument rien sur l'e-administration ou sur un gouvernement 2.0. Au final j'ai donc surtout l'impression de retrouver le programme Numerique que l'UMP nous sert depuis 2002, rien de plus, rien de moins.

L'UMP - #UMPNUM

Ils ont proposer 45 propositions pipeau, bourre de gadgetophrases, plutot que de proposer ma vision, je recommande grandement la lecture de Reflets.info. J'ajouterai seulement au passage que pour l'UMP un parti qui se veut defendre le capital, et donc la propriete. En matiere de numerique, ils ont un serieux probleme avec les droits d'auteurs, et plus particulierement la protection des droits de propriété intellectuelle. Sans doute une propriete exogene?

June 27, 2011

Comment fuiter les sujets du Bac sans se faire choper?

Dans quelques annees, quand tu sera stagiaire mal-considere chez un imprimeur, tu auras peut-etre envie d'arrondir tes fins de mois en fuitant les sujets du Bac, car toi aussi tu te sents l'ame d'un Julian Assange, ou d'un Bradley Manning. Contrairement a tes predecesseurs, tu ne veux surtout pas te faire attraper par la DCRI (meme si je doute que les sujets du Bac soient une question de Securite National)
Des lors, il est important de ne pas oublier les 2-3 etapes importantes qu'il faut appliquer pour etre sur que cette fuite se passe bien:

Admettons le format de depart: tu prends une photo du sujet avec ton smartphone (le Heil-phone comme dit Seb), la premiere etape consiste donc a effacer les donnees EXIF contenue dans la photo, comme la localisation, la date, le numero de serie de ton smartphone... Au mieux effacer les donner, le plus vache etant de les remplacer par les infos de ton profs de philo, celui qui etait abscent tout l'annee, Luc F.
Puis, pour poster cette photo sur un forum, ne le fait pas depuis ton ordinateur, ni meme celui de ton p'tit frere, au choix, depuis un cyber-cafe, et au minimum, en passant par une connection VPN, associe au reseau TOR, complemente par une connection VPN (ou un proxy), en sortie de TOR.
Et surtout, fait bien attention a mettre des lunettes de soleil et un bonnet quand tu te ballade dans la rue, enfin, utilises un compts temporaire sur le forum sur lequel tu postes, si le forum te demande une adresse mail de validation, mieux vaux opter pour une spam box, c'est temporaire. Et Oui tu te connectes depuis un autre cyber-cafe, si tu veux faire une reponse plus tard, et si possible avec un autre proxy, et un autre VPN.
Si tu appliques tout ca, il n'est pas certain que tu es ton bac, mais au moins, tu peux postuler pour un poste de consultant en securite informatique.

Nota: n'oublie pas tout de meme qu'en faisant cela: c'est un delit et tu risques 9.000 euros d’amende, trois ans de prison et cinq ans d’interdiction de passer des examens, donc c'est tout de meme vivement deconseille.

June 22, 2011

Pas Sage en Seine

La session 2011 de Pas Sage en Seine vient de se termine. Je n'y etais pas, car la distance est trop grande, mais en revanche, toutes les videos des conferences sont en lignes (vont etre en ligne) grace au UbiCast de LaCantine

Parmis les perles de ces videos qui valent toute le coup d'oeuil:






Et de loin, la meilleurs conference qui vaut completement son temps de cerveau.

June 21, 2011

Mise en place d'un serveur web

Comme je l'indiquais precedemment, je viens de mettre en place un serveur web, interne a notre departement, qui tourne sous GNU/Linux Ubuntu Server

J'ai installer dessus deux outils:
  • MediaWiki
  • PhpBB3
Voici quelques captures d'ecrans:



La suite logique de cette etape va donc etre de petit a petit faire evoluer les methodes de travails, pour que ces 2 outils s'allimentent, et deviennent surtout des outils de productivite, plutot que des boites vides.

June 19, 2011

Good quote to keep in Mind

"Do or Do Not, There is no Try" - Yoda
"You rather create your job, instead of find a job" - The Social Network
"Whatever you do will be insignificant but it is very important that you do it" - Mahatma Gandhi

...[To Be Continued]...

Je ne veux pas d'iCloud, mais plutot MyiCloud

C'est bien sympas ces annonces de 'Nuages', que nous propose Apple et Google, mais j'aimerai bien comprendre pourquoi je dois systematiquement synchroniser mes donnees personnelles avec un datacenter qui se trouve a l'autre bout du monde?
Quand je veux synchroniser mes differentes i-machines, elles sont toutes a la maison. Et pour une entreprise, il est primordiale qu'elle gere son propre Nuage.
Plutot que proposer iCloud, il serait bien plus utile que de proposer MyiCloud, un outils de Nuage, mais local, a la maison, entre les differentes machines du reseau local, et non pas un 'Nuage' global qui s'avere etre quelqu'part en Caroline du Sud.

June 18, 2011

Le role du presentateur

Si vous cherchez: How-to-Podcast sur les moteurs de recherches, vous obtiendrez sans aucun probleme les techniques geeko-clico-logiciel pour enregistrer votre emission, la convertire dans un format lisible par tous, comment la mettre en ligne pour innonder la toile et enfin comment promouvoir votre creation pour reussir a 'monetiser' votre travail.
Ce que je me propose de faire dans une serie de billet tagger: 'Faire du podcast', c'est avant tout de donner des methodes pour mettre en avant le contenu de votre emission. Je m'appui sur pas ou peu de techniques materiels, le but avant tout c'est de voir la methodologie...

Il est naif de croire qu'une emission de Radio ou de Television pourrais ce faire sans un presentateur ou une presentatrice. Meme si ce role est generalement percu comme inutile, ou surfait, il est le pivot d'une emission bien rythme et efficace.

Qu'elles sont les responsabilites principale d'un presentateur:
  • Il introduit l'emission, le sommaire, les invites, la thematique... Bref, il participe a la mise en place
  • Il controle et dirige les temps de parole des intervenant, en ca, c'est un poste cle, il est le dictateur en chef! Et il est important qu'en tant que presentateur il soit capable de maintenir le flot actif. C'est aussi bien une responsabilite qu'une charge! Il n'est pas toujours evident de reussir une pirouette pour relancer un debat, pour eviter un 'blanc', mais aussi savoir calmer le jeu quand les conversations partent dans tous les sens
  • Il est la voix de reference, meme a la TV, un presentateur c'est avant tout une Voix, et donc une articulation, une diction, une tonalite, un vocabulaire qui va avec. L'image participe de l'Ego propre du presentateur, mais la voix participe du contenu. Ex: Leon Zitrone a fait de la Television, mais il reste avant tout une Voix
A partir de ces grandes lignes, il est simple de definir ce que le presentateur peut faire et ne pas faire:
  • Il ne peut que tres rarement etre pluriel. La solution de facilite qui consiste a croire que l'on peut etre plusieurs presentateurs a la fois pour une emission ne fonctionne pas! Quand les chaines de televisions americaines ont commencees a mettre en place des duo d'animateur pour leurs journaux TV, c'est surtout pour le glamour d'un duo homme/femme. D'ailleurs ce sont des co-animateurs, et non des presentateurs. Le presentateur doit rester le capitaine du navire.
  • Il annonce et introduit les intervenants, meme dans une emission Video. Surtout pour les emissions qui ont beaucoup de 'clients', ou des co-animateurs irreguliers. Le presentateur est alors le seul fil rouge qui fait le lien avec Les emissionS anterieurS (pas uniquement l'emission d'avant, mais tout l'historique). Il se doit donc d'ennoncer qui parle, et de rappeler le titre si necessaire. L'artifice utilise dans les reportages video etant de mettre les 2-3 lignes de textes en bas d'ecrants
  • ...[to be continued]...

June 12, 2011

S'abonner a un podcast en 1 clic

Cette technique ne s'applique que pour les utilisateurs de la machine de guerre qu'est iTunes
Si vous maitrisez le flux RSS d'une main de maitre, alors cette astuce devrais vous interessez, ce n'est pas la technique ultime multi-format et multi-support, mais c'est un progres.

Le lien le plus simple à envoyer ou à publier sur votre site reste l'URL de flux du podcast. Il ressemble généralement à cela :
http://www.exemple.com/feed.xml

De nombreux blogueurs et propriétaires de sites publient des liens dans leur état original. Pour rendre l'abonnement simple comme un clic sur un lien, ajoutez itpc (au lieu de http) devant l'URL de votre podcast. Par exemple :
itpc://www.exemple.com/podcast.xml

iTunes prend alors la relève et commence à télécharger le premier épisode.
En claire, la publication via l'annuaire d'apple (dans l'iTunes podcast Store) n'est pas obligatoire, disont que c'est confortable pour etre referencer: n'importe qui peut se retrouver avec son flux aggreger dans iTunes juste en changeant la couche service en faite.
Quelques exemples pour vous aidez a comprendre, cliquez sur les liens et observez le resultat (vous devez avoir iTunes installer sur votre ordinateur):

Le flux du site Nowatch.tv: http://www.nowatch.tv/feed/ et dans iTunes, cela donne itpc://www.nowatch.tv/feed/ (le resultat est assez interessant...)
Le flux du podcast "c'est pas faux" (tres bon podcast au passage, abonnez-vous, yabon) http://cestpasfaux.tv/feed/, et pour l'avoir dans iTunes en 1 clic: itpc://cestpasfaux.tv/feed/
Le flux podcast par RSS de Poli*Geek: feed://www.poligeek.fr/podcast.xml, et pour l'avoir dans iTunes directement: itpc://www.poligeek.fr/podcast.xml

Je pense que vous avez compris, on peut continuer ainsi pendant longtemps encore...
Il faut aussi remarquer qu'il s'agit d'un flux differents de celui du flux de publication d'iTunes.

Note important pour les createurs de podcasts: En mettant un tel lien a disposition, itpc://... vous bypasser l'outils de suivis d'iTunes, vous n'etes pas enregistrez dans l'annuaire, et vous n'avez pas acces aux memes types d'informations: nombres de telechargements, nombres de visionnages, et d'autres informations statistique que vous etes habitue a avoir, avec cette technique, vous n'avez pas d'etoiles, pas de commentaires, pas de regroupements dans une chaine, bref, c'est juste de la couche applicative (ftp://... http://... itpc://... feed://...)
Il faut voir cette technique de publication comme une commodite qui vous permets de publier un flux ultra-personnalise, par categorie, par tag...

Sinon il y a la possibilité aussi d'ouvrir une page Podcast sur iTunes avec le itms:// si le flux est dispo sur iTunes.
L'avantage: information statistique et classement sur iTunes à jour, commentaire et avis...
L'inconvénient : on passe d'un clic à deux clic.