June 30, 2011

Les partis politique parlent de numerique #1

Maintenant que la campagne électorale pour 2012 est lancée, il semble plus que normal pour Poli*Geek de décortiquer au scalpel quel sont les programmes en ce qui concerne le numérique. Passage en revue.

Le Parti de Gauche

Le 20 Juin 2011, Julien Bernard, membre de la commission numérique du Parti de Gauche, répond aux questions de nonfiction.fr
L'interview est succinte, mais y est annoncé à demi-mot que le PG veut faire table rase des travaux entrepris précédemment, les lois en I et meme le CNN. Mais d'un autre coté, avoue également qu'ils ne savent toujours pas comment dérouler un programme numérique :
"le statut et le partage de la connaissance ("propriété intellectuelle", brevets, droit d'auteur, licence libres...), le logiciel libre, l'égalité d'accès au réseau, la neutralité du net, les formats ouverts, les échanges culturels en pair-à-pair, le vote électronique, la biométrie, la protection de la vie privée, le droit à l'anonymat, etc. Nous n'avons pas vraiment de priorité"

Un inventaire a la Prévert impressionnant, mais ne pas savoir comment prioriser tout cela, voila qui est inquiétant. Comment peut-on mettre au même niveau la neutralité du net et les formats ouverts ? Mais surtout en tant que prétendant à la présidence, pourquoi avoir oublié les sujets primordiaux d'e-administration, de service publique numérique, d'Open-Data, de gouvernance 2.0 ?

Plus tard, c'est l'epic fail :
Nous proposons donc de nationaliser la bande passante, c'est-à-dire de créer un service public chargé de déployer un Internet de qualité et neutre partout en France. Les opérateurs privés ont montré qu’ils n’en étaient pas capables (la qualité, comme la neutralité)

Quand je lis ça - outre la désagreable impression de me retrouver en 1981, 30 ans en arrière, rien que ca - comme l'explique très bien Benjamin Bayart sur le blog de FDN, cela revient surtout à nationaliser les journaux, les médias. En voulant nationaliser les moyens (une fibre optique est neutre par defaut), l'impact sera sur les contenus, irrémédiablement.
Encore une fois, le PG ne comprends pas où est le rôle de gouvernance de l'Etat : l'Etat ne doit pas avoir pour vocation de fournir lui-meme les services, mais il a pour mission de garantir que ces services fournis (par des agents economiques: association/fondations/entreprises/cooperatives/independants) respectent une qualité d'exécution, sont accessibles à tous et favorisent l'intégration sociale.

Bref, j'ai l'impression que le PG nous propose plutôt un revival du Minitel.

Le Parti Socialiste #1 - Martine Aubry

Le 22 Juin 2012, Martine Aubry c'est exprime dans une tribune publie sur le pure player rue89
Tout comme M. Julien Bernard, il semble de bon ton de taper avant tout sur les predecesseurs, pour Mme. Aubry, cela se fait avec demi-mot et non-dit:
Je défends le droit à la connexion, comme l'une des conditions d'exercice de la démocratie et de nos libertés essentielles.
Ce qui revient a dire: 'le mecanisme de riposte gradue ne va pas s'arreter, malgre les desastreuses consequence actuelle. Juste le pallier final de coupure de la connection Internet, en revanche, les polices privee de surveillance de l'Internet comme Trident Mediaguard, pas de probleme. C'est peut-etre un debut, mais ce n'est clairement pas suffisant: l'Etat ne doit pas se defausser de sa responsabilite de service public, si contrefacon sur Internet il y a, alors l'Etat est garant de faire respecter le droit, et doit etre en mesure d'agir, mais deleguer cette mission de surveillance de la population a une entreprise privee, sans audit #WTF!

Renforçons au contraire les moyens de lutte contre la cyber-criminalité
Avec LOPSSI 2, qui a ete faite au nom de la lutte contre les pedo-nazi, je ne vois pas ce que l'on peut faire de plus? Cela signifierait-il que pour Mme. AUBRY LOPSSI 2, ce n'est pas si mal, qu'il faut la garder, y compris l'article 4?

Nous avons proposé de relancer une autre stratégie d'investissement, autour d'un opérateur qui coordonnerait tous les efforts publics, et qui favoriserait le co-investissement avec les opérateurs privés.
Pour le PS aussi, la creation d'un operateur nationale semble une obligation, mais qu'est-ce qu'ils ont tous a vouloir des operateurs nationaux? La France compte deja des dizaines d'operateurs de taille nationale, pourquoi vouloir en creer un de plus? Ne faudrait-il pas plutot encadrer ces operateurs deja existant, qui n'en font qu'a leur tete

Il faut avant tout défendre les droits des auteurs et des artistes, cela a toujours été ma priorité. [...] L'abandon de la loi Hadopi, coûteuse, inefficace et à contre-temps, me parait donc aller de soi.
Au debut, j'ai pense '+1', et j'ai meme cherche le bouton 'Like', puis j'ai relus les petites lignes:
fonder de nouveaux financements pour la création sur une contribution, forfaitaire et d'un montant modeste, des internautes et sur un prélèvement qu'acquitteront les opérateurs et les fournisseurs d'accès.
Gloups!, l'idee c'est donc une taxe en plus? Par contre renforcer les droits des artistes face a leurs societes de tutelle (les ayant-droits), ou meme une remise a plat de la nebuleuse qu'est la SACEM, non? Ce n'est meme pas evoque? l'HADOPI coute chere, mais elle a le merite de ne couter qu'a ceux qui payent des impots.

On trouvera ensuite d'autres propositions, rapidement presente, y compris un entre-filet sur l'ouverture des donnees publique, mais absolument rien sur l'e-administration ou sur un gouvernement 2.0. Au final j'ai donc surtout l'impression de retrouver le programme Numerique que l'UMP nous sert depuis 2002, rien de plus, rien de moins.

L'UMP - #UMPNUM

Ils ont proposer 45 propositions pipeau, bourre de gadgetophrases, plutot que de proposer ma vision, je recommande grandement la lecture de Reflets.info. J'ajouterai seulement au passage que pour l'UMP un parti qui se veut defendre le capital, et donc la propriete. En matiere de numerique, ils ont un serieux probleme avec les droits d'auteurs, et plus particulierement la protection des droits de propriété intellectuelle. Sans doute une propriete exogene?

4 comments: