March 18, 2011

Curation et Journalisme de liens: explication de ma methode


N'etant ni journaliste, ni conservateur de musee, je ne suis donc ni un curator, ni meme un journaliste, je me considere en revanche definitivement du cote des geeks.

Tout le principe de la "curation" qui va se developper de plus en plus durant les annees a venir est resumer dans cette image d'en-tete, de meme que le "journalisme de liens". Le resultat est tout a fait assimilable a un systeme d'automatisme ouvert non-boucle.

  • En entrer de ce systeme, les multitudes de sources possibles, les origines d'informations sur les sujets qui vous preoccupes, que ce soit des flux RSS, ou directement en provenance des outils de reseaux sociaux
  • A l'etape identify, je n'utilise presque qu'exclusivement Feedly & ReadItLater (j'ai deja presente ces deux services web indispensable a tout geek infovore qui se respecte). Le but de cette etape etant d'operer une selection rapide parmis les avalanches de sources que vous recevez.
    A cette etape, j'opere quasiement un Pareto, j'evacue 80% des billets, pour n'en garder que 20%.
  • Deuxieme etape, l'ordonnancement et l'organisation. C'est precicement a cette etape que beaucoup de choses ont evoluees, a l'origine il n'y avait guere que Delicious qui etait de loin l'outils le plus simple et le mieux integre qui soit, pour permettre une organisation et un catalogue des articles que je veut conserver.
    Mais depuis quelques temps, les outils de curation dedie ce font jour, avec en tete de liste, tris startup d'origine francaise Scoop.it, Storify, Pearltrees. On notera au passage l'anglicisation des noms.
    Ces outils sont clairements interessant pour faciliter l'aggregation de contenu sur des sujet super-specialise, voir meme le mono-sujet, le geek etant par definition mono-maniaque
  • L'avantage de ces outils, etant qu'ils integrent directements les fonctions de partage et de publication

C'est donc de cette facon que je procede. Pour le moment je n'arrive pas encore a aggreger plusieurs curations en parrallele. D'un autres cote, je viens d'avoir acces a la beta de Scoop.it que tres recemment.

Pour completer la demarche de ce billet, le site 01.net, vient de mettre a disposition un tres long et tres bon guide de la curation, s'y retrouve techniques, comparatifs d'outils, methodes... Une tres bonne lecture.

2 comments:

  1. Toujours très intéressant et bien documenté. Après lecture du dossier de 01net (et de ses commentaires), je me rends compte que ce qui m'a dégoutté de la télé risque aussi de me dégoutter d'internet : un média qui fini par se regarder le nombril, qui cesse de remplir sa fonction simple de média d'informations et qui crée des outils pour recycler à l'infini ses propres "produits". :(

    Be seeing you,
    Mentine

    ReplyDelete
  2. Oo la grosse deprime?
    Oui, Internet ce regarde le nombril: les blogeurs parlent aux blogeurs via quora, les journalistes font leurs veille via les outils de curatoring pour les journalistes. Et en allant plus loins, les artistes ecoutent les artistes. On ecoute plus facilement ces paires que ces peres.

    Il faut donc s'attendre apres les Tumblr mono-maniac, les curations mono-maniac...

    Mais (il y a toujours un mais), nous sommes condamne a l'intelligence et a l'innovation, donc si Internet ce regarde un peu trop le nombril, le changement disruptif ne sera certainement pas tres loins pour faire changer les lignes.

    ReplyDelete