February 28, 2011

Ca Va Mieux en le Disant #2 - l'OpenData, l'ouverture des donnees publiques

“Ca Va Mieux en le Disant”, un magazine de lecture de blogs, de pure players et de sites specialises.
Trois Lectures aujourd'hui pour cette deuxieme emission, mais un sujet unique: l'OpenData, et l'ouverture des donnees publiques

CVMD #2 - l'OpenData by WilnocK

La France est un etat Jacobin, il convient donc d'attendre les ordres des l'instances supreme avant de ce lancer officiellement dans une nouvelle demarche d'ouverture et de transparence, vers les premices d'une democratie 2.0.
Je pensais jusqu'a present que la classe politique et les gens de l'internet ne se rencontraient qu'autours de dejeuner twitto-mediatique, ou pour parler de loi en I (Copyright Jeam-Michel Planche), ou enfin de la mise en place d'un ex-future conseil national du numerique, et bien j'avais tord, la france plonge officiellement dans l'OpenData
Alors oui, c'est un petit pas vers la democratie 2.0, mais un grand pas pour la France: avant la fin 2011, il y aura un portail data.gouv.fr
  • esperons pour ce portail qu'il n'aura pas le meme demarage que son cousin france.fr
  • esperons egalement que la loi LOPPSI ne reviendra pas a la charge pour menacer le developpement de l'OpenData en France
  • enfin, croisont les doigts pour que les licenses 'informations publiques' ou meme odBL devienne des standard des projets francais
Non l'OpenData n'est certainement pas exempt de limites ou de defaut, mais il est surtout menace:
  • de l'OpenData mais sous forme payantes,
  • ou encore l'abscence dans la constitution d'un droit a l'access a l'information, malgre l'existence de la loi CADA depuis 78,
  • ou tout simplement la mise en place d'une semi-OpenData, en faite d'une semi-transparence...
Cette liste est incomplete, mais cette liste est malheureusement encore tres longue

J'ai donc choisie 3 lectures qui parlent d'OpenData

Pour Un OpenData des usagers
Aujourd'hui, ce sont les administrations qui mènent la danse de l'ouverture des données. Cependant cette politique de l'offre doit être remplacée par une démarche où ce sont les usagers eux-memes qui demandent directement des comptes à leurs administrations - et où ce sont ces memes administrations qui leur répondent.

L’ouverture des données publiques, et après?
Daniel Kaplan est le directeur de la Fing: la Fondation internet nouvelle génération. La FING c'est un Think tank a la mode 2.0; qui regroupe de grandes entreprises du secteurs des telecommunications.
Dans cet article Daniel Kaplan explore les conséquences de l'ouverture des données publiques et leur réutilisation. C'est une réflexion nécessaire pour accompagner le mouvement de l'open data.


L’intérêt de l’OpenApi pour les entreprises
Un article de Serge Soudoplatoff, Ingenieur et entrepreneurs francais. Il est egalement l'editeur du blog la rupture internet. Dans son article “L’intérêt de l’OpenApi pour les entreprises” il va plus loins que l'OpenData pour les citoyens, mais pousse le principe meme aux entreprises.
« ce ne sont pas vos brevets, mais votre rapidité d’exécution, qui vous protégera de la concurrence »

Pour en savoir plus sur l'OpenData
  • Le livre OpenData 2010 d'OWNI
  • L'association RegardCitoyens.org qui defends une ouverture des donnees publiques. Le blog est un must-read
  • Un autre Think Tank a la mode 2.0 qui propose une tres longue video de presentation et d'introduction a l'OpenData. Ca ce passe ici

Les extraits musicaux utilise sont:
        

2 comments:

  1. EDIT : j'ai corrigé une faute.
    Voilà un sujet qui visiblement (ou plutôt auditivement) te passionne, ce qui se traduit par beaucoup plus d'assurance dans la diction , moins de précipitation et moins de bafouilles. Par contre ton introduction manquait gravement de pêche! C'est d'autant plus surprenant que c'est apparemment un texte que tu as écrit, qui pouvait mieux l'interpréter que toi?

    Continue, tu as un concept intéressant.
    Be seeing you,
    Mentine

    ReplyDelete
  2. J'ai supprime ton premier commentaire pour eviter le double post.

    Plusieurs raison a cela:
    - un travail de lecture beaucoup plus calme, et beaucoup plus pose
    - un enorme travail de montage pour faire sauter toutes les interjections impropre
    - une tentative d'editorialisation, une thematique

    Comme tu le notes. Clairement, il faut que je m'entraine a 'vivre mon text', surtout quand je suis tout seul devant mon micro

    Merci en tout cas pour le retour direct.

    ReplyDelete