January 7, 2011

Facebook et la bulle 2.0

Ce billet fait suite a la lecture de celui-ci Facebook: de la rationalite des chiffres et de l'irrationalite des marches
Et voila, on est reparti pour un tour, l'Internet du debut des annees 2000 doit etre deja trop loins dans les esprit pour ne plus etre en mesure de voir arriver cette nouvelle bulle de savon.
Avec les Goldman Sachs qui vient d’apporter 450 millions à Facebook, ce sont les premices d'une bulle 2.0 qui est en cours. Juste derriere, c'est le service de microblogging Twitter et sa galaxie de "services web".
Tout ce petit monde n'a d'yeux que pour le buzz, le real-time web ou le cloud... Autant de mots-valises et de marketing qui ne veulent plus rien dire. J'ai surtout une affection pour ce fameux "Cloud", qui est devenu si vaporeux qu'il n'a plus de materialisation.



Avec la banque Goldman Sachs qui se jette a corps perdu dans la bulle 2.0, c'est le moment ou jamais pour faire un etats des lieux de la situation:
  • Goldman Sachs est rappellons le l'une de ces banques d'investissement qui a ete pilote et acteur de la crise des subprime, ce qui en dit long sur l'ethique d'une telle maison
  • Une valorisation de Facebook a 50 milliards, qui ne produits aucun biens, sans usines, si ce n'est des bureaux et quelques datacenter, cela revient a valoriser un site web plus fortement que Boeing, qui a le merite de produire des avions.
  • De nouveaux produits financiers entrent en ligne de compte afin de batir un chateau de carte d'actionnaires
  • Facebook fait des benefices, et avec l'arrive massives de nouveaux inscrits (600 millions aux dernieres nouvelles), se sont aussi les couts d'exploitations qui vont considerablement augmenter, plus de stockage, plus de bande passante...
  • Le marche de la publicite -qui est la source de revenu de facebook- reste un marche incertain.
  • Facebook n'est qu'un phenomene de mode et n'est certainement pas de l'Internet, la volatilite du public n'y est absolument pas garantie...
La bulle 2.0 est donc en route, a voir donc si elle explosera en 2011?

Nota: il faut tout de meme reconnaitre des points positifs a Facebook et Twitter, grace a ces deux services le web c'est agrandi et a permis une democratisation de l'Internet, en le rendant plus accessible aux non-inities.

No comments:

Post a Comment