October 20, 2010

Ethique & Numerique


Pour commencer une petite video (pour une fois c'est en Francais), ca dur moins de 20 minutes, et c'est tout pleins de story telling


Un peu de Vocabulaire:

  • L'expression « franchir le Rubicon » évoque une personne se lançant irrévocablement dans une entreprise aux conséquences risquées.
  • Pour les plus acharne, la definition de l'ethique selon wikipedia(pour info, cette definition a recu l'aval de chercheurs et philosophes, et a presque mis 6 mois a etre ecrite et valide)
  • Et donc ce qu'il reste a etudier, c'est Éthique de l'informatique


Je ne souhaite pas lance un debat sur l'ethique, j'en suis bien incapable, je n'ai absolument pas ce genre de competences.
Non, ce que je souhaite relever, c'est le degre de prise de conscience de nous - geek - face a ces technologies numerique.

2 questions

  • Avez-vous deja eu la sensation, en decouvrant un nouveau produit, une nouvelle technologie, un service... la sensation que cette technologie met a disposition un usage qui puisse vous deranger, vous rendre mal a l'aise? (un peu comme une Coulrophobie numerique)
    • Si "Oui, j'ai deja eu cette sensation": cela a-t-il change vos considerations vis-a-vis de ces technologies, et de ces usages?
    • Si "Non, je n'ai jamais eu cette apprehension": pensez-vous qu'il y a une "limite" dans le champs applicatif des technologies numeriques?


  • L'idee de comites d'Ethique dedie aux technologies du numeriques (a l'image des comites d'Ethique dedie aux technologies de la biologie), vous semble-t-elle: extreme, inapproprie, reactionnaire, libertaire...
Edit 1

Mes reponses aux questions:
  • Oui, j'ai eu cette sensation etrange quand j'ai decouvert ce jeux videos japonais, ou realisation cinematographique, et considerant que la chaine de distribution des produits numeriques n'est plus maitrisable par un distributeur, j'ai eu cette sensation etrange, un peu mal a l'aise. Je considere que ces creations ne doivent pas etre 'interdites', ce n'est pas mon propos ici, mais cette situation: ces creations existent & elles sont universellement accessible, ca en revanche, ca m'a rendu perplex
  • Concernant l'idee d'un comite d'ethique qui pourrai mettre en place un moratoire (comme c'est le cas en bioethique), je pense qu'il est plus sage d'avoir de tel groupements. Meme s'ils ne devaient a terme ne rien produire du tout. Je vois ca comme une demarche humaniste, ou tout du moins humanisation d'une technologie. (j'me souviens plus bien mais je crois que dans CyberPunk, cette idee d'ethique numerique revient beaucoup egalement)
Nota: j'ai teste/approche ces 2 produits, je considere le film plus violent que le jeu. La polemique autour du jeu reste un peu sur-fait

Edit 2

  • Concernant ce jeu video, il est accepte et parfaitement legal au Japon, il a recu l'aval d'un comite d'ethique de ces paires, et rentre parfaitement dans le cadre de la loi Japonnaise, c'est d'ailleurs un produit exclusivement Japonais (pas de portage multilangue, interface tres type...), cependant l'interconnection des reseaux, et l'impossibilite de maitrise la diffusion du titre exclusivement au Japon pose une situation limite: ce qui est legal au Japon ne l'est pas forcement ailleurs (typiquement ce produit serai interdit en France), la societe editrice est-elle responsable si son produit est diponible WorldWide? ou est-ce la technologie qui le permet?
  • Autre contenu que j'utilise, un film Serbe, d'un auteur Serbe, qui presente son travail, issue des guerres d'ex-yougoslavie, le film est plutot violent, et j'estime qu'il doit etre vue a condition d'avoir en complement un documentaire explicatif, au minimum d'un text/interview de presentation qui explique les conditions et objectifs de ce travail, cette mise en garde etant partie integrante du travail de l'auteur. La encore, c'est un produit qui existe en tant que tel, mais [b]il n'est pas possible de garantir la forme[/b]: une selection des scenes les plus derangeantes (y'a de quoi faire), dissocier le film de son text d'introduction, de mise en perspective...
Je ne parle donc pas des contenues, mais plutot des technologies qui les permettent: l'impossibilite de maitriser la diffusion  d'une oeuvre numerique (grace au reseau Internet), et la capacite de re-ajustement d'une oeuvre pour en deformer le message (l'accessibilite des logiciels de creations)

Je ne m'attarderai pas sur ces oeuvres, et je pense que des creations similaires existent depuis longtemps, je m'interesse plus a l'environnement technologique actuel qui change les modes et les usages, et jusqu'ou peut-on continuer sans prevaloire d'un minimum raisonnement avant une mise en oeuvre, clairement, l'exemple <1> de la video propose. 

Bien sur il s'agit en filigrane de considerations Morale (Ethique et Morale sont tres liees).
Pour ne pas aller trop vite en besogne, je propose surtout ces 2 questions, qui restent simple et accessible je pense

Une autre video a scandale oeuvre datant de 2008

Si une technologie n'est pas responsable des usages que l'on peut en faire, en revanche, l'entite (l'etat/l'entreprise/les personnes) qui les implemente et les exploitent, elle ce doit d'avoir conscience de ces usages et d'en etre responsable.
  • IBM et l'etat Nazi (non, c'n'est pas Godwin) sont responsable de l'exploitation de cette technologie, pas forcement au meme niveau de responsabilite
  • Cisco qui implemente ces technologies DPI (deep packet inspection) pour la Tunisie & la Chine de meme
  • Nokia qui a implemente ces technologies de surveillances pour l'Iran

No comments:

Post a Comment