November 30, 2010

Microsoft, Apple, le retour en grâce des dinosaures... Mon commentaire

Apres lecture de ce long billet d'Antoine Dupin.

(...)

Parmi les 5 "geantes" qui font chaque jour la Une de l'information, chacune possede son propre modele economique, et je les trouves tres deconnecter les unes des autres:


  • Apple n'a qu'une existence materiel, et une extension sur Internet, via MobileMe surtout
  • Microsoft a une existance sur les materiels grace a ces logiciels comme windows (OS), et d'autres services, mais aussi sur les services lie a l'internet: MSsql, silverlight..., et possede egalement une extension sur le web, via live.com (j'y inclus hotmail...)
  • Google n'a aucune existence materiel autre que Chrome, son navigateur, mais une presence sur le web plutot importante, ils fournissent egalements leurs propres serveurs (ils sont jaunes), mais cela ne reste qu'une activite minoritaire et non exclusive a l'acces des services de Google
  • Facebook n'a aucune presence materiel, et une importance montante sur le web, (vision toute relative au regard de ma propre experience), mais il s'implemente dans le materiel via les services de Microsoft
  • Twitter est exactement dans la meme presence que Facebbok, sans ce lien avec un support materiel, mais ils ont leurs applications payante sur mobiles.
Pour moi, twitter a deja un point d'avance sur facebook a cause de cela

Google travail a son propre OS sur notebook, et sera donc petit a petit a l'equivalence direct avec Microsoft, modele de licenses payante en moins, pour peu que Google impose son materiel (sur le meme modele que le propose apple, un produit unique et exclusif), pour ces mobiles et ces notebook, alors ils auront la meme position qu'Apple, avec une veritable presence sur le web. C'est en quelque sorte le retour d'experience que l'on peu faire vis-a-vis de produits comme le Nexus One by HTC ou de la Google TV by Sony
C'est la ma premiere reflexion, si je dois regarder chacune de ces entreprises pour ce qu'elles sont

Facebook, c'est du web, mais ce n'est pas de l'Internet



La ou je vois Google comme un service web, mais aussi de l'Internet. Google ne reste qu'un cartographe de liens, on lui pose une question, il donne des reponses possibles, mais je n'ai pas pour obligation de rester chez Google pour consulter les reponses. Plus tard quand je connais la route direct pour les sites qui m'interessent, je n'utilise plus Google.
Facebook (ou linkedIn d'ailleurs), ce n'est pas de l'Internet, car je me dois de rentrer chez Facebook, et je n'en sors que tres rarement, car meme avec lien de sortie je suis suivis par Facebook (en partie a cause du bandeau qui apparait alors en haut de page).
Twitter, c'est egalement une vision d'Internet que je prefere un peu plus, bien que cela reste un point de centralisation. Je lui prefere grandement un service comme Identica, mais il y a moins de monde.

Ce sont la mes 2 reflexions, que je n'ai pas retrouve a la lecture de ce billet d'Antoine Dupin, mais peut-etre que ce n'etait pas le propos de demonstration de l'auteur

No comments:

Post a Comment